Avec une nouvelle chef de caves et un nouveau directeur général, la relève est assurée chez Joseph Perrier

Jean-Claude Fourmon, Nathalie Laplaige et Benjamin Fourmon, la relève est assurée.
Jean-Claude Fourmon,président avec Nathalie Laplaige et Benjamin Fourmon le nouveau duo de Joseph Perrier.

Un nouveau chapitre s’ouvre pour la maison Joseph Perrier avec la nomination de un nouveau directeur général en la personne de Benjamin Fourmon, et d’une nouvelle chef de caves, Nathalie Laplaige.  L’emblématique président du champagne Joseph Perrier, est arrivé en octobre 1978 et a dirigé l’entreprise familiale pendant 40 ans.  Depuis 2014, Jean-Claude Fourmon forme et guide son fils Benjamin à la fonction de directeur général d’une maison de Champagne.
Après 4 années en tandem, ayant exercé comme commercial à Paris, responsable export, impliqué dans les relations avec le vignoble, Benjamin Fourmon devient directeur général de Champagne Joseph Perrier. C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour la maison avec le départ en retraite de Jean-Claude Fourmon et la nomination de Benjamin, qui représente désormais la 6ème génération opérant aux affaires de l’entreprise familiale châlonnaise.

Des raisins de qualité, un bon chef de caves et du temps

C’est ensemble et en totale concertation qu’ils ont choisi un nouveau chef de caves pour la Maison : Nathalie Laplaige. Agée de 40 ans, cette chalonnaise d’origine passait régulièrement devant la maison de champagne lorsqu’elle se rendait à l’école en bicyclette… une intuition !
Diplômée en biologie et œnologie, Nathalie a débuté au côté de Jean-Louis Malard et a perfectionné la passion de son métier auprès de son mentor Laurent Fédou. Lorsqu’elle arrive chez Joseph Perrier en 2017, c’est un retour aux sources. En plus d’être chef de caves, Nathalie Laplaige est à la fois responsable de la production, manager d’équipe et elle prend une part active dans les relations avec le vignoble avec Benjamin Fourmon. Mais elle n’oublie pas l’essentiel, assurer la transmission du style de la maison. Les livres d’assemblage, les données techniques et surtout le palais averti de la famille lui ont permis de saisir l’ADN de ce style unique : fraîcheur, pureté et intensité. Selon elle, pour faire un bon champagne, il y a 3 indispensables : des raisins de qualité, un bon chef de caves et du temps. Son credo, c’est de restituer la typicité du terroir pour en avoir l’expression la plus pure.  Pour Nathalie Laplaige, « l’idée c’est de bien faire mais de façon réfléchie »,

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire