Champagne Deutz : la toute nouvelle cuvée « Hommage à William Deutz »

Fabrice Rosset et son  » Hommage à William Deutz « 

Une cuvée baptisée “Hommage à William Deutz” millésime 2010. Fabrice Rosset lui doit bien cela ! La maison de champagne d’Aÿ lui porte chance. Après avoir réuni la crème de la crème des chardonnays de la côte des blancs pour son “Amour”, voilà qu’il renouvelle l’expérience, aidé son chef de caves, Michel Davesne, avec la crème de la crème des pinots noirs d’Aÿ. Un monocépage racé, élégant et délicat (dosé à 9 gr). Un exemple de la perfection du pinot noir dans sa délicatesse.  Très impliqué dans les assemblages, la vision apparaît à Fabrice Rosset comme une évidence lors d’une dégustation de vins clairs de deux parcelles spécifiques issus de la vendange 2010 :  des parcelles de Meurtet (52%) et la Côte Glacière (48%).

Un monocépage pinots noirs composé de deux parcelles d’Aÿ

Pour l’anecdote, une cuvée pinots noirs existait déjà dans les caves. Des magnums de 1975 y ont été retrouvés, jamais commercialisés.

Environ 6.000 cols ont été produits. Et la maison envisage déjà la suite avec deux cuvées différentes représentant les vins de chacune des deux parcelles pour le millésime 2012. “ Nous nous retrouvons dans l’univers de la cuvée William (NDLR : j’adore…) et rendons également honneur au fondateur de la maison. De plus il faut comprendre que nous recevons sans cesse des souhaits de prescripteurs, de cavistes et de sommeliers qui cherchent tous de nouveaux produits à proposer ”. Toutefois, il faut faire bon et beau. Pour cela la maison Deutz a le savoir-faire. Il ne manquait plus de le faire savoir, c’est fait !

Prix : 80-85 euros

Please follow and like us:

1 thought on “Champagne Deutz : la toute nouvelle cuvée « Hommage à William Deutz »

  1. J’ai beaucoup de respect et d’amitié pour Fabrice Rosset et pour Michel Davesne. Moi aussi j’aime beaucoup la Cuvée William Deutz. Mais doser un pinot noir à 9 gr aujourd’hui, je ne comprends pas.
    Je dois beaucoup à André Lallier. C’est grâce a lui, à Christian Bizot et quelques autres grands hommes de cette belle région que j’ai pu découvrir les Vins de Champagne d’âge . Je ne suis pas sûr d’avoir goûté ce 75. Mais je me souviens bien qu’il m’ait dit Le sucre dans le vin est une idée qui a perdu de son sens.
    Militons pour des Champagnes de garde.

Laisser un commentaire