L’Archiconfrérie de la Saint Vincent de Champagne se réunira à Epernay samedi 13 janvier

L’Archiconfrérie de la Saint-Vincent aura lieu le samedi 13 janvier à Epernay (Michel Jolyot)
De Saint Vincent, on sait qu’il est le saint patron des vignerons. Persécuté sous le gouvernement romain, il serait mort en janvier 304 de notre ère. Dans les siècles qui suivirent, son culte se développa dans la plupart des régions viticoles, dont la Champagne qui perpétue chaque année cette belle tradition festive.
Dans les années 1930, l’Archiconfrérie Saint Vincent des Vignerons de la Champagne eut l’idée de regrouper les confréries à Epernay. C’est surtout à partir de 1990 que, sous l’impulsion de Brigitte Chandon Moët et Michel Janisson, ses co-présidents, la célèbre fête va vivre son renouveau et connaître une forte renommée.
La Saint Vincent est un événement dont les visiteurs du monde entier sont habitués à mesurer l’importance et la beauté.
La Saint Vincent réinvestit la Ville d’Epernay le samedi 13 janvier prochain, à la grande satisfaction des coprésidents de l’Archiconfrérie Evelyne Roques-Boizel et Maurice Vollereaux.
 Le grand public ne manquera pas de suivre ce défilé hors du commun, dès 15h00, au départ du Champagne Mercier : près de 1000 participants, soit 90 confréries et maisons de Champagne vont parcourir les rues, vêtus de leurs beaux costumes traditionnels, et regroupés derrière leurs Bannières et tonnelets, pour se rendre à la Grande Messe de Saint Vincent en l’Eglise Notre-Dame d’Epernay à 16h heurescélébrée par Monseigneur François Touvet, évêque de Châlons-en-Champagne.
La chorale de l’Archiconfrérie regroupant les choristes de la région animera cette célébration de Saint Vincent avec l’Harmonie des Tonneliers.
Suivront ensuite les traditionnelles cérémonies de Saint Vincent à 18 h 15 au Hall des Sports Pierre Gaspard, Parc Roger Menu : discours de Vincent Perrin, directeur général du Comité Champagne, remise des médailles de la Corporation et passation de la bannière de l’Archiconfrérie.
Pourquoi saint Vincent est-il devenu le saint patron des vignerons ? Les réponses sont aussi nombreuses qu’imprécises.Certains diront que la période de la Saint-Vincent (22 janvier), tombant juste après les festivités de Noël et du jour de l’an, offre un calme propice à la célébration de ce protecteur.
D’autres expliqueront que la Saint-Vincent correspond à une période lunaire favorable pour la reprise du travail dans les vignes.

Enfin, on peut aussi remarquer que dans « Vincent » il y a « Vin » et qu’il est tout à fait commode d’y voir un signe évident.

Pour tout savoir www.champagne.fr 
Please follow and like us:

Laisser un commentaire