Des magnums de Piper-Heidsieck créés pour les Oscars à Hollywood

 

Un magnum spécialement conçu pour la 90 éme cérémonie des Oscars

Bienvenue à Hollywood sur the red carpet. Le champagne Piper-Heidsieck sera servi lors de la 90ème cérémonie des Oscars®. Pour marquer cette année charnière, Piper-Heidsieck a créé une bouteille en magnum en édition limitée commémorant l’âge d’or de Hollywood. Avec une application dorée à 360 degrés reflétant l’architecture Art déco des légendaires théâtres de Los Angeles comme Crest, Pantages et Wiltern, chaque bouteille est également gravée de «90e Oscars» en lettres dorées.
Comme les années précédentes, le magnum en édition limitée Piper-Heidsieck représente la signature de la cuvée brut  et sera versé exclusivement lors de la cérémonie de remise des prix et du Bal du Gouverneur; la soirée officielle des Oscars de l’Académie. Après Moët & Chandon, puis la maison Thiénot, la saison 2018 des Academy Awards® marque la quatrième année d’un partenariat à long terme entre Piper-Heidsieck et l’Académie des arts et sciences du cinéma. En plus de la cérémonie de remise des prix du 4 mars, le champagne Piper-Heidsieck sera présenté lors des événements de l’Académie à Los Angeles, New York et Londres, incluant le dîner des nominés aux Oscars le 5 février, ainsi que le Bal des gouverneurs.

Pour l’anecdote : un melchisedech de Piper-Heidsieck (millésime 1959), la plus grande bouteille du monde, a été créée en 1964 à la taille de l’acteur anglais Rex Harrison (1,82 m) pour célébrer sa victoire aux Oscars dans « My Fair Lady ».

Piper-Heidsieck champagne will be served at the 90th Oscars® ceremony. To mark this pivotal year, Piper-Heidsieck created a limited edition magnum bottle commemorating Hollywood's golden age. With a 360-degree golden application reflecting the Art Deco architecture of legendary Los Angeles theaters such as Crest, Pantages and Wiltern, each bottle is also engraved with "90th Oscars" in golden letters.
As in previous years, the Piper-Heidsieck limited edition magnum represents the signature of the vintage and will be donated exclusively at the Governor's Ball and Awards Ceremony; the Academy's official Oscar night. After Moët & Chandon and then Thiénot House, the 2018 Academy Awards® season marks the fourth year of a long-term partnership between Piper-Heidsieck and the Academy of Film Arts and Sciences. In addition to the March 4th awards ceremony, Piper-Heidsieck champagne will be featured at Academy events in Los Angeles, New York and London, including the Oscar Dinner on February 5th, and Governors' Ball.

A melchisedech of Piper-Heidsieck (vintage 1959), the largest bottle in the world, was created in 1964 at the height of the English actor was created in 1964 at the size of the English actor Rex Harrison (1.82 m) to celebrate his Oscar win in "My Fair Lady".

Les flacons en Champagne ( pour ne pas passer pour un idiot !)

Oui à

Un exemple de contenants différents en Champagne.

 

Vous allez me dire qu’elle radote ! Quoi qu’il en soit, il suffit d’un dîner un samedi soir pour entendre « toi qui t’y connais, comment s’appelle la bouteille qui contient 12litres ? » Oups ! Et là…le blanc ( et pas le blanc de blancs).

Donc voici un petit post pour récapituler les différents contenants : le lire, l’imprimer, le plier en huit et le mettre dans sa poche lorsqu’on l’on sort.

Si c’est bien la bouteille classique (75 cl) qui est la contenance la plus utilisée, la Champagne est la région viticole française qui dispose du plus grand nombre de types de bouteilles :

La huitième contenant 9 cl, on la trouve encore parfois en provision de bord servis dans les avions.

Le quart contenant 18,75 cl.

La demie contenant 37,5 cl

La médium contenant 60 cl (réservé à certains marchés)

La bouteille contenant 75 cl.

Le magnum contenant 1,5 litre ou 2 bouteilles de 75 cl. Il tire son origine du mot latin magnum qui signifie « grand ». Il serait connu depuis la fin du XVIIIe. « Le magnum est parfait pour deux gentlemen, surtout si l’un d’entre eux ne boit pas ». Proverbe british

Le jéroboam contenant 3 litres ou 4 bouteilles de 75 cl. Il se nomme double magnum dans le Bordelais.

Le réhoboam contenant 4,5 litres ou 6 bouteilles de 75 cl.

Le mathusalem contenant 6 litres ou 8 bouteilles de 75 cl. Il prend parfois le titre d’Impériale dans la région de Bordeaux.

Le salmanazar contenant 9 litres ou 12 bouteilles de 75 cl.

Le balthazar contenant 12 litres ou 16 bouteilles de 75 cl.

Le nabuchodonosor contenant 15 litres soit 20 bouteilles de 75 cl.

Quelques négociants utilisent des contenants encore plus grands :

Le salomon contenant 18 litres ou 24 bouteilles de 75 cl.

Le souverain contenant 26,25 litres soit 35 bouteilles de 75 cl. Le souverain a été conçu par la maison Taittinger pour le baptême du plus grand paquebot au monde « Sovereign of the sea » le 16 janvier 1988.

Le primat contenant 27 litres, soit 36 bouteilles de 75 cl. Il aurait été utilisé pour la première fois en 1999 pour ce qui était alors la plus grosse bouteille jamais produite.

Le melchizédec contenant 30 litres, soit 40 bouteilles de 75 cl, utilisée depuis 2002.
Ces deux derniers contenants sont propres au  Champagne Drappier et à la maison Catttier, sous la marque Armand de Brignac (qui a été achetée pour les USA par le Rappeur Jay’z). Le comble du bling-bling champenois   !

You are going to tell me that she is drooling! Anyway, just a dinner on a Saturday night to hear "you who knows you, what's the name of the bottle that contains 12 liters?" Oops! And there ... the white (and not the white of whites).

So here is a little post to summarize the different containers: read it, print it, fold it in eight and put it in his pocket when we go out.

If it is the classic bottle (75 cl) which is the most used capacity, Champagne is the French wine region which has the largest number of types of bottles:

The eighth containing 9 cl, it is still found sometimes in provision of edge served in aircraft.

The quarter containing 18.75 cl.

The half containing 37.5 cl

The medium containing 60 cl (reserved for certain markets)

The bottle containing 75 cl.

The magnum containing 1.5 liters or 2 bottles of 75 cl. It originates from the Latin word magnum which means "big". It would be known since the late eighteenth. "The magnum is perfect for two gentlemen, especially if one of them does not drink." British proverb

Jeroboam containing 3 liters or 4 bottles of 75 cl. It is named double magnum in the Bordelais.

The rehoboam containing 4.5 liters or 6 bottles of 75 cl.

The mathusalem containing 6 liters or 8 bottles of 75 cl. He sometimes takes the title of Imperial in the Bordeaux region.

The salmanazar containing 9 liters or 12 bottles of 75 cl.

Balthazar containing 12 liters or 16 bottles of 75 cl.

The nabuchodonosor containing 15 liters or 20 bottles of 75 cl.

Some traders use even larger containers:

The salomon containing 18 liters or 24 bottles of 75 cl.

The king containing 26.25 liters or 35 bottles of 75 cl. The ruler was designed by the Taittinger House for the baptism of the world's largest ocean liner "Sovereign of the sea" on January 16, 1988.

The primate containing 27 liters, 36 bottles of 75 cl. It would have been used for the first time in 1999 for what was then the largest bottle ever produced.

Melchizédec containing 30 liters, or 40 bottles of 75 cl, used since 2002.
These last two containers are specific to the Champagne Drappier and the house Catttier, under the brand Armand de Brignac (which was bought for the USA by Rapper Jay'z). The height of champagne bling-bling!

Le groupe Pinault intéressé par la maison Laurent-Perrier

Encore des rumeurs sur le rachat de la maison de champagne Laurent-Perrier.
Encore des rumeurs sur le rachat de la maison Laurent-Perrier.

Ici radio Galipes ! Attention article Chaud Chaud Chaud parce qu’il est à prendre avec beaucoup de pincettes ! L’affaire est assez étonnante pour être signalée.  Le (mystérieux) bijou champenois de Tours-sur-Marne intéresserait  François-Henri Pinault. Bien sûr, autant l’un que l’autre font partie de l’imagination champenoise. De grands serpents de mer de la Champagne. Ainsi il a toujours été dit que le deuxième groupe de luxe français aimerait s’installer en Champagne comme il a toujours été évoqué (depuis le décès de Bernard de Nonancourt, patron emblématique  de Laurent-Perrier), que la marque serait à vendre. Question vérification, aucune illusion, aucune réponse, les deux groupes sont côtés en bourse. Donc silence radio.  Pourtant un troisième opérateur rejoignant les deux autres (LVMH et Pernod Ricard), cela pourrait faire joli dans le paysage. On peut ajouter que cela calmerait les peurs, réelles ou non, liées au rachat d’un chinois richissime où à l’arrivée des groupes américains Gallo ou Constellation.

De plus voilà de quoi compléter le joli portefeuille de vins de la holding de la famille Pinault. Qui se remplit doucement mais sûrement.  Déjà avec le rachat difficile du Clos-de-Tart en Bourgogne (la maison Roederer faisait partie des concurrents) en octobre dernier, puis avec le Château Latour, 1er grand cru classé en Pauillac (Médoc), le domaine Eisele Vineyard situé dans la Napa Valley en Californie, le Domaine d’Eugénie en Bourgogne ou encore le Château Grillet dans la vallée du Rhône.

Mais faut-il s’en souvenir l’écho du rachat de la maison Laurent-Perrier ne date pas d’hier. En 2012 une rumeur insistante avait prêté à l’Union-Champagne, l’ambition d’acquérir la maison Laurent-Perrier. De plus si le Clos du Tart serait avec 220 millions d’euros, une des plus chères transactions jamais réalisée en Bourgogne, la maison Laurent-Perrier en Champagne, avec 160 hectares en propre et 1200 ha en approvisionnements, est nettement plus onéreuse (on parle d’un milliard d’euros).

The case is amazing enough to be reported. TheChampagne of Tours-sur-Marne would interest François-Henri Pinault. Of course, as much as one is part of the imagination champenoise. Great sea serpents of Champagne. Thus it has always been said that the second French luxury group would like to settle in Champagne as it has always been mentioned (since the death of Bernard de Nonancourt, emblematic patron of Laurent-Perrier), that the brand is for sale.
However the echo of the purchase of the Laurent-Perrier house is not new. We remember in 2012 that an insistent rumor had lent to Union-Champagne, the ambition to acquire the house Laurent-Perrier. Moreover if the Clos du Tart would be with 220 million euros, one of the most expensive transactions ever made in Burgundy, Laurent-Perrier house in Champagne, with 160 hectares in own and 1200 ha in supplies, is much more expensive (on speaks of a billion euros).

Les résultats de la vendange 2017 en Champagne

Les résultats provisoires de la vendanges 2017 en Champagne
Les résultats provisoires de la vendanges 2017 en Champagne

 

Cinq mois après la récolte (Harvest Horribilis!!!!), voici les résultats (provisoires) de la vendange 2017

La récolte en appellation Champagne correspond à  340 571 134 kilogrammes dont  11 271 930 kg de réserve individuelle soit 285 354 640 bouteilles disponibles et 9 767 704 en réserve (rappelons le il faut 1,154 kg/bouteille).Le rendement en Champagne en 2017 est de 9 724 kg/ha disponible et 333 kg/ha en réserve individuelle.

Promulgué en juillet dernier par le Comité Champagne, le rendement commercial était de 10 800 kg/ha dont 500 kg/ha sortis de la réserve champagne.The harvest in the Champagne appellation corresponds to 340 571 134 kilograms of which 11 271 930 kg of individual reserve is 285 354 640 bottles available and 9 767 704 in reserve (remember it requires 1.154 kg / bottle).

My Goodness, du vin mousseux anglais prévu pour le mariage princier de l’année

 

Pas de champagne pour le mariage princier, mais du mousseux anglais
Les vins de la réception du mariage princier anglais font parler d’eux.

 

Je ne sais pas si ce sont les effets du Brexit,  le prince Harry et Meghan Markle serviront des vins du vignoble de Kentish Chapel Down à leur mariage le 18 mai prochain. Oups !
L’histoire a d’abord paru dans le « Mail », qui prétendait que des «rapports locaux non confirmés» suggéraient que le couple suivrait les traces du duc et de la duchesse de Cambridge, qui choisissaient la cave Kentish pour leurs propres noces.
Kensington Palace a refusé de commenter la commande imminente de boissons, tandis qu’un porte-parole de Chapel Down a dit à l’entreprise de boissons que la cave ne discuterait pas de rumeurs.
Le goût pour le vin anglaise est relativement nouveau pour la famille royale.
Il avait été déjà rapporté que le Prince William et Catherine Middleton ont servi du Rosé Brut primé de Chapel Down à la réception de leur mariage royal en 2011 pour célébrer les producteurs britanniques.
La cave Kentish était également le sponsor d’une des courses au Festival d’Alimentation et de Vin Raceday d’Ascot l’année dernière. Quelque 5 000 bouteilles de son vin mousseux anglais ont été vendues aux parieurs à Royal Ascot l’été dernier.
Chapel Down est l’une des vedettes du marché du vin en Angleterre et commence à attirer l’attention des grands investisseurs. La société d’investissement BlackRock, dont le siège se trouve à New York, a annoncé début janvier avoir acquis 5,79% du capital de la cave Kent.
Les bouteilles de Bacchus de Chapel Down (vin tranquille) sont vendues au prix de £ 13, tandis qu’une bouteille de  mousseux se vend entre £ 19 et £ 25.
Toutefois pas de panique pour les maisons champenoise qui arborent le Royal Warrant. Ainsi malgré la présence de brut rosé mousseux anglais à la réception,  si on se souvient bien, c’est bien au Pol Roger en magnum  que près de  300 invités ont trinqué lors du toast en l’honneur du couple William-Kate, avant de prendre place au dîner offert à la table du prince Charles. De plus,un rosé Laurent Perrier avait été servi sur le dessert. A bird in the hand is worth two in the bush, et toc !

I do not know if it's the effects of Brexit, Prince Harry and Meghan Markle will serve wines from the Kentish Chapel Down vineyard at their wedding on May 18th. Oops!
The story first appeared in the "Mail", which claimed that "unconfirmed local reports" suggested that the couple would follow in the footsteps of the Duke and Duchess of Cambridge, who chose the Kentish Winery for their own wedding.
Kensington Palace declined to comment on the imminent order for drinks, while a spokeswoman for Chapel Down told the beverage company that the winery would not discuss rumors.
The taste for English wine is relatively new to the royal family.
It had already been reported that Prince William and Catherine Middleton served Chapel Down's award-winning Rosé Rosé at the reception of their royal wedding in 2011 to celebrate British producers.
The Kentish Winery was also the sponsor of one of the races at the Ascot Raceday Wine and Food Festival last year. Some 5,000 bottles of English sparkling wine were sold to punters at Royal Ascot last summer.
Chapel Down is one of the stars of the wine market in England and is beginning to attract the attention of major investors. The BlackRock investment company, headquartered in New York, announced in early January to have acquired 5.79% stake in the Kent cellar.
Bacchus bottles from Chapel Down are sold for £ 13, while a bottle of sparkling wine sells for between £ 19 and £ 25.
However, do not panic for the champagne houses that sport the Royal Warrant. So despite the presence of English sparkling rosé brut at the reception, if we remember well, Pol Roger in magnum that nearly 300 guests toast during the toast in honor of the couple William-Kate, before take a seat at the dinner offered at Prince Charles's table. In addition, a pink Laurent Perrier had been served on the dessert. 

Les derniers chiffres (officiels) des expéditions champenoises

Bien sûr, on a lu, vu et entendu que  le fameux “ record “ champenois sera atteint cette année ! Près de cinq milliards d’euros de chiffre d’affaires pour l’année 2017. Bravo la Champagne !

Les expéditions champenoises en novembre 2017
Les derniers chiffres officiels des expéditions champenoises

Seulement on évoque peu ou prou les volumes. De fait, ce simple mot n’est pas vraiment apprécié en terre champenoise où on préfère aborder le thème sacro-saint de la valeur ajoutée.Faire plus avec moins ! Quoi qu’il en soit voilà les derniers chiffres officiels publiés sur les expéditions champenoises (Comité Champagne).

Pour le mois de novembre 2017, les expéditions de vins de Champagne reculent de 2,5% par rapport au mois de novembre 2016. Elles s’établissent à 47,7 millions de bouteilles. La France est en baisse tandis que l’Union européenne et les pays tiers sont en hausse.

Pour les onze premiers mois, les expéditions s’établissent à 271,3 millions de bouteilles et augmentent de 1,9%. Sur douze mois, les expéditions sont en hausse de 1,0%. Elles s’établissent à 311,2 millions de bouteilles. On peut penser que ce chiffre sera légèrement en hausse pour le mois de décembre. Pas tant que cela car les commandes, particulièrement sur les marchés à l’export, sont effectuées bien en amont.

Ainsi pour le mois de novembre, les maisons sont en hausse de 2,9% à 200,6 millions de bouteilles. Alors que les expéditions vers la France sont en retrait (-0,7%), les pays du reste du monde (+10,0%) et de l’Union européenne (+0,4%) progressent.

Les expéditions des coopératives augmentent de 4,4%, pour un volume de 24,2 millions de bouteilles. Elles progressent de 4,6% à destination de la France et de 14,8% vers les pays du reste du monde. Elles sont en recul de 2,6% vers l’Union européenne.

Les expéditions des vignerons sont en retrait de 3,2%, à 46,5 millions de bouteilles. En France, destination de la majorité de leurs volumes, leurs expéditions sont toujours en recul (-4,7%). Néanmoins, elles restent dynamiques à destination du reste du monde (+9,8%) et vers l’Union européenne (+4,1%).

Au total, la France, qui pèse 48,1% des expéditions, baisse de 1,4%, à 130,5 millions de bouteilles. L’Union européenne, en légère hausse de 0,4%, représente 25,2% des expéditions, à 68,3 millions de bouteilles. Le reste du monde augmente de 10,3%. Il constitue 26,7% des expéditions avec 72,6 millions de bouteilles

Allez on attend les chiffres de décembre pour trinquer à la santé de la Champagne !

Arret des travaux chez Veuve Clicquot, la Comète en stand by

 

Des travaux en stand by pour le site de production Veuve Clicquot
Des travaux à l’arrêt pour la Comète

 

Qui n’a jamais eu de souci avec ses travaux ? Plomberie, peinture, gros oeuvre…On est tous confrontés à ce type de problème (disons-le franchement …d’emmerdements). Le groupe Moët Hennessy Champagne Service l’est aussi. Dans une mesure toute relative par rapport à nous pauvres  mortels à la bourse moins bien remplie.

Ainsi le projet Comète de la maison Veuve-Clicquot est en stand by. Les travaux sont à l’arrêt avec la recherche d’un nouveau maître d’oeuvre. Oups ! Avec un investissement situé entre 200 et 300 millions, ce nouveau site de production vise à remplacer le site actuel situé en milieu urbain à Reims et à accroître les capacités de production (jusqu’à 490 000 hl de vin en cuverie à l’horizon 2034) en vue de répondre à un besoin de quelque 30 millions de bouteilles à compter de 2030.

Situé ur le territoire de la commune de St Léonard à l’est de la ville de Reims, dans le cadre de la ZAC de Cernay St- Léonard, ce site devrait accueillir à terme 273 emplois. Ces futures installations permettront l’élaboration des vins (cuveries), l’assemblage des vins, le tirage (mise en bouteille), le vieillissement en cave, le dégorgement, l’habillage des bouteilles et le conditionnement. Les produits finis et conditionnés ne seront pas stockés sur place. Le projet doit se réaliser en six phases opérationnelles successives, avec des mises en service s’étalant entre 2018 et 2034. Vu les circonstances, peut-être 2035 ou 2036 !

 

Le Château de Saran de Moët & Chandon est en travaux
La rénovation du Chateau de Saran prend du retard

Ailleurs dans le vignoble champenois, on sait désormais que la rénovation du Château de Saran sur la commune de Choully a pris quelques retards.

Pour l’Histoire, propriété de Moët & Chandon depuis 1954, le château de Saran, à Chouilly (Marne), édifié en 1801 sous la forme d’un pavillon de chasse puis transformé en manoir  est la propriété de Moët & Chandon depuis 1954. Pour les ignares du monde du people, le Château de Saran est le lieu où Moët & Chandon reçoit ses invités prestigieux et souhaitant rester très discrets.

En 2015, la maison de champagne a souhaité le rafraîchir en investissant près de 20 millions d’euros dans ce bâtiment. Le chantier consiste notamment en la rénovation des chambres et en la construction d’une cave et d’une salle de dégustation. La réouverture des lieux était  programmée pour l’automne 2017… Justement, lors d’une visite de chantier ( c’est peut-être le plus étonnant), le maître des lieux, Bernard Arnault aurait exprimé une autre vue du luxe à la française. Le coût de cette nouvelle vue se chiffrerait à quelques millions d’euros en plus. Et un retard d’un an au moins.

Et en anglais : 

Who has never had a problem with his work? Plumbing, painting, structural work … We all face this type of problem (let’s say it frankly …). The Moët Hennessy Champagne Service group is too. In a relative measure compared to us poor mortals on the stock market less busy.

Thus the Comète project of Veuve-Clicquot is on stand by. The works are at a standstill with the search for a new prime contractor. Oops! With an investment between 200 and 300 million, this new production site aims to replace the current site located in urban Reims and increase production capacity (up to 490 000 hl of wine in vats by 2034 ) to meet a need for some 30 million bottles starting in 2030.

Elsewhere in the vineyards of Champagne, we now know that the renovation of the Château de Saran in the town of Choully has taken some delays.

For the History, property of Moët & Chandon since 1954, the castle of Saran, with Chouilly (Marne), built in 1801 in the form of a hunting lodge then transformed into manor is the property of Moët & Chandon since 1954. For the ignorant of the world of the people, the Castle of Saran is the place where Moët & Chandon receives its prestigious guests and wishing to remain very discrete.

In 2015, the champagne house wanted to refresh it by investing nearly 20 million euros in this building. The site includes the renovation of the rooms and the construction of a cellar and a tasting room. The reopening of the premises was scheduled for the fall of 2017 … Exactly, during a site visit (perhaps the most surprising), the master of the house, Bernard Arnault would have expressed another view of luxury to the French. The cost of this new view would be a few million euros more. And a delay of at least one year.

 

 

 

Plus de pailles pour Pernod Ricard, les petits parasols sont en sursis

Parce les petits gestes ont un grand impact, Pernod Ricard a décidé de bannir les pailles et bâtons mélangeur en plastique non-biodégradables de l’ensemble de ses activités. Pour commencer cette nouvelle année avec des résolutions concrètes, le groupe a demandé à toutes ses filiales dans le monde de s’assurer qu’ils ne soient plus utilisés lors des évènements Pernod Ricard.

L’industrie des spiritueux a eu recours à ces objets depuis des décennies, récemment encore avec le regain d’intérêt pour les cocktails, qui a accéléré leurs usages comme décoration de verres. La durée de vie utile d’une paille en plastique non-biodégradable est en moyenne de 20 minutes, mais il lui faudra plus de 200 ans pour se décomposer en petites particules et, bien souvent, elle ne se dégradera jamais complètement.

 

Selon le communiqué de presse, selon Vanessa Wright, récemment nommée Group VP Sustainability & Responsibility , « L’histoire de Pernod Ricard et nos valeurs sont intrinsèquement liées à la responsabilité sociétale, cela fait partie de notre ADN.  La création de l’Institut Océanographique Paul Ricard, il y a plus de 50 ans, en est l’illustration concrète. Nous savons que ce type de plastiques non-biodégradables a un impact négatif sur l’environnement et les océans, et il est crucial pour nous de jouer un rôle actif en participant à la prévention de tout dommage. »

Le buzz du champagne du fond des mers

Le fantasme de la bouteille du fond des mers.

C’est la mer qui prend l’homme selon Renaud. Et pourquoi pas le champagne. La bouteille du fond des mers, voilà semble-t-il, la nouvelle valeur ajoutée du vin. En Champagne, cette expérience de vieillissement existe depuis quelques années. On apprend ainsi dans l’Union-Ardennais que  la dernière en date est celle commercialisée par la maison Leclerc-Briant à Epernay avec sa cuvée Abyss. Immergés en février 2016 au large de l’Ile d’Ouessant, les flacons  y ont reposé durant en un an. Cette cuvée a été spécifiquement élaborée afin que sa vinification se révèle dans les fonds marins.  Le mer et la biodyamie ont un prix : ce millésime 2012 est vendu autour de 130 euros.  Leclerc-Briant est loin d’être le seul.

Ainsi sans être exhaustif, début décembre 2017,  la maison auboise Drapier à Urville  a présenté les résultats de son expérience baptisée à juste titre Immersion. Il s’agit  de deux emballages jumeaux contenant d’une part, une bouteille vieillie sous l’eau, d’autre part, une bouteille vieillie dans les caves de Drappier. Chaque «bouteille immergée» est délicatement emballée de sorte que les coquilles, qui ont poussé sur la bouteille en vieillissant, ne sont pas endommagées.Les consommateurs peuvent choisir entre le pack twin Brut Nature, au prix de 90 €  ou le pack twin Grande Sendrée 2008 au prix de 190 €.

Un rêve de gosseLe trésor champenois caché sous la mer.

En terme de communication pour les maisons ( faut-il ajouter le bilan carbone de ces opérations!), il existe une différence de taille entre mettre une bouteille sous l’eau et découvrir des bouteilles sous l’eau. Le rêve n’est pas le même.

Ces dernières années, des nombreux millésimes ont été retrouvés au fond des mers. Le plus connu dernièrement est celui déniché par des plongeurs dans la mer Baltique en juillet 2010 dans l’épave d’une goélette ayant sombré non loin de l’archipel autonome finlandais d’Aaland. Un trésor de 168 bouteilles en juillet 2010 dont des Veuve-Clicquot datées de 1835. La bouteille de Veuve-Clicquot, ainsi qu’une autre de Juglar – une maison châlonnaise disparue depuis – ont trouvé preneur à 24.000 euros lors d’une vente aux enchères

En 1997, une équipe de plongeurs suédois localise une épave. Il s’agit du Jönkö-ping, qui a été torpillé par les Allemands en novembre 1916, en pleine mer Baltique. À son bord, se trouvent près de 5 000 bouteilles de champagne. En juillet 1998, les premières bouteilles sont repêchées. Une heureuse nouvelle pour la maison Heidsieck et C° Monopole, il s’agit du millésime 1907. Les experts sur place disent alors que ce champagne est « abondant en bulles et étonnamment jeune ». Lors d’une vente aux enchères qui s’est déroulée ultérieurement à Londres, une des bouteilles atteint le prix de 20 000 francs.

Toujours en 1997 et toujours dans le nord de l’Europe, une région qui n’en finit pas d’apporter de bonnes surprises aux Champenois, cinq membres du club de plongée de Skagen partent s’enquérir du sort de l’épave du Volturnus. Parti de Londres le 27 octobre1919, le Volturnus a pour mission d’approvisionner la marine anglaise au Danemark. À 4 heures du matin, il heurte une mine le 11 novembre et coule à l’extrême nord du Danemark par trente mètres de fond. Les plongeurs découvrent neuf bouteilles de champagne. Les étiquettes ont disparu. Seule la mention écrite sur le bouchon a permis d’en déterminer l’élaborateur. Il s’agissait de Binet Fils & Cie-1911.

La mer serait-elle la meilleure cave du monde, préservant arômes et pression ? C’est sûrement ce qu’à penser la maison Roederer puisqu’elle a participé à une expérience sur ce thème. Des bouteilles de brut premier ont été immergées en 2008 à quinze mètres de profondeur dans la baie de Saint-Malo. Elles y sont restées durant un an. La communication sur cette expérience est d’ailleurs restée discrète.

Nouvelle acquisition pour Sparflex

Avec Maverick (USA), Sparflex continue son extension sur le territoire américain

 

Nouvelle acquisition pour la société Sparflex (siège à Dizy dans la Marne). Basé à Ukiah, en Californie, Maverick fabrique des capsules en PVC et des feuilles et des capsules en polylam pour les vins tranquilles et mousseux dans l’industrie américaine de l’emballage du vin. Sparflex continue  donc son extension aux USA  Selon Drinks Business, à la même époque l’an dernier,