Cristal 2008, Jean-Baptiste Lecaillon et moi !

Un très beau sourire pour le Cristal 2008

« C’est mon meilleur Cristal à la date ». La messe est dite. Attendu par tous les marchés le millésime 2008 de la cuvée iconique de la maison Roederer sera commercialisé dans plus d’un an ( le 2009 a été commercialisé au printemps dernier). Il a été bichonné, chouchouté, dorloté et …élaboré par l’enfant chéri de la Champagne, le chef de caves, Jean-Baptiste Lecaillon. Pour mieux comprendre de cet as de la vinification (et du plus joli sourire), un petit tête à tête avec l’homme et son oeuvre !
On le sait en Champagne, le 2008 est une réponse aux attentes des élaborateurs. « Il pourrait même détrôner le 2002, pourquoi pas un nouveau 1988 «  affirme Jean-Baptiste Lecaillon. C’est là où tout l’art de la vinification doit être mis au service du vin. Et chez Roederer, les moyens et les talents sont là.  » C’est une histoire de temps, de patience, mais j’étais sûr de moi. Tout était en place pour réaliser un très grand millésime « . Un travail minutieux avec près de 500 échantillons pour définir l’exact assemblage, puis déterminer le dosage. » On a commencé à 8 grammes, puis nous sommes passés à 7, 75 gr « . La précision avant tout !

Cristal Rosé 2008, remarquez la dymo qui fait tout le charme de l’échantillon.

C’est somptueux ! C’est un millésime de craie et de sol. Des notes salines, un parfum envoutant, une élégance doublée d’une puissance sans fin en bouche : «  C’est un millésime champenois qui provient d’une viticulture qui a évolué ». Pour le Cristal Rosé 2008, on est sur le domaine de la gourmandise voire du plaisir et de la jouissance. « Avec 2008, le Cristal sera parmi les grands ». Salués par les journalistes étrangers qui ont eu la chance de le déguster, la cuvée obient déjà des notes exceptionnelles. A noter que la maison ne millésimera pas de millésimes 2010 et 2011.