International Wine Challenge, une usine à gaz !

Le prix du WineMaker of the Year décerné par l'International Wine Challenge.
Le prix du WineMaker of the Year décerné par l’International Wine Challenge.

 

La 34 ème édition de  L‘International Wine Challenge  va entamer sa « tranche 2 » des dégustations.   Cet événement exclusif, qui se veut être le concours le plus influent du monde, (également appelé les « Oscars du vin ») permet de dévoiler les noms très attendus des gagnants de Winemaker of the Year.

 Pour 2017, dans la catégorie « sparkling », ce dernier était Christophe Rapeneau, président des Maisons G.H Martel, de Cazanove,Mansard Baillet. Après les (nombreuses) années Daniel Thibault ( il existe même un prix Daniel Thibault Trophy for Champion Sparkling), Régis Camus pour Piper et Charles Heidsieck puis la nomination de Laurent Fresnet pour la maison Henriot à ce même titre, voici donc Christophe Rapeneau, président et vinificateur du groupe, couronné de succès. Une annonce qui en a étonné plus d’un en Champagne. Quid des fers de lance champenois,  Jean-Baptiste Lecaillon, Dominique Demarville, Dominique Petit, Hervé Dantan, Cyril Brun et  je pourrai en nommer bien d’autres encore… Quid des Grandes Dames, des Cristal, des Blancs des Millénaires, des Churchill  et là encore… bien d’autres encore. A noter que Dom Perignon et Krug ( là encore il y en a autres) ne concourent pas. Non, ce sont les cuvées Veille France,Victoire..  qui ont emporté les faveurs du jury. Why not !

Chaque année près de 14 000 vins sont présentés au concours International Wine Challenge. Il s’agit de l’une des compétitions internationales majeures du circuit. Le concours est chapeauté par le groupe William Reed Business Media publiant notamment Drinks international et Restaurant magazine.

C’est une usine à gaz : des centaines de juges provenant du monde entier se réunissent à Londres deux fois par an,100 vins par jour la première semaine, 50 vins par jour par la suite et jusqu’à 300 vins par jour pour chacun des coprésidents. Six présidents, chacun leader dans son domaine, ont dirigé l’événement IWC en 2017. Ils ont dégusté chaque vin récompensé par une médaille, afin de s’assurer que seuls les meilleurs remportent un prix. Ce sont : Sarah Abbott MW, Tim Atkin MW, Oz Clarke, Dr. Jamie Goode, Charles Metcalfe et Peter McCombie MW.

Tout au long des processus d’évaluation, chaque vin médaillé est goûté à 3 occasions distinctes, par au moins 12 juges différents. Le concours se déroule en deux tranches : Le premier tour de l’évaluation commence. Les vins reçoivent la marque « Out » (ils sont exclus), ils obtiennent un prix Commended ou bien ils passent au second tour. Les présidents IWC dégustent à nouveau tous les vins « Out » et « Commended », afin de confirmer ce jugement. S’ils estiment que le vin est éligible, il peut alors être réintégré dans le tour 2 pour lui donner une seconde chance. Le second tour de l’évaluation commence. Les vins reçoivent la marque « Out », ils obtiennent un prix Commended ou des médailles Gold, Silver ou Bronze. Tous les vins sont à nouveau dégustés par les présidents IWC, afin de confirmer les résultats.

Les vins qui obtiennent les médailles Or dans la Tranche 1 et la Tranche 2 passent à la dégustation Trophy qui se déroule quelques jours après l’étape 2 de la Tranche 2.

Les vins qui remportent les médailles Or et qui entrent dans la catégorie Great Value, font l’objet d’une nouvelle dégustation.

Les Trophy régionaux et nationaux et les médailles Great Value sont alors attribués.

Tous les vins ayant reçu un prix Trophy sont à nouveau dégustés par les Présidents IWC, qui statuent alors sur les gagnants du prix Champion Trophy, la plus haute récompense attribuée par IWC.

Les vainqueurs d’un Trophy peuvent immédiatement promouvoir leurs victoires. Tous les Champions Trophées seront annoncés lors de l’IWC Awards Dinner en juillet.

Le coût de l’inscription est de 160,00 £ par vin, en ligne c’est un peu moins cher soit 120,00 £ par vin. On peut proposer le nombre de vins que l’on veut voir participer.

Si le nombre de médailles décernées est limité par la loi française à un tiers des échantillons présentés, il est rare que ce ratio descende sous les 25 %. Non soumis à la loi française, l’International Wine Challenge distingue environ 67 % des vins présentés, dont 40 % repartent avec une médaille. « Ce n’est pas une compétition olympique avec une seule médaille à la clé, revendique Andrew Reed, directeur exécutif de Reed Business Media, organisateur du concours. Donc ce n’est pas « Olympique, mais il faut y participer. Si ce n’est pour obtenir le petit autocollant  ( 235 livres les 5 000 ) signalant la médaille. Une façon de mettre sa bouteille en valeur, et pourquoi pas lui ajouter quelques euros. Se qui serait un moindre mal pour certains.

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire