La belle ambition du brut sans année du Champagne AR Lenoble

Mag 14, une explication en dessin du travail réalisé sur les nouvelles cuvées du champagne AR Lenoble.
Mag 14, une explication en dessin du travail réalisé sur les nouvelles cuvées du champagne AR Lenoble.

Après un patient processus de développement, les toutes premières éditions du champagne AR Lenoble Intense «mag14» et du Champagne AR Lenoble Grand Cru Blanc de Blancs «mag14» sont enfin sorties des caves. Un travail de longue haleine pour Antoine et Anne Malassagne.

Dès leur arrivée à la maison AR Lenoble à Damery, il y a près de 25 ans, après avoir succédé à leur père Jean-Marie Malassagne en 1993, les copropriétaires Anne et Antoine Malassagne, frères et sœurs, ont décidé de conserver leurs vins de réserve en fûts de 225 litres utilisant le principe de la réserve perpétuelle, un processus qui se poursuit jusqu’à ce jour. Quelques années plus tard, ils ont investi dans des foudres de 5 000 litres pour permettre un vieillissement plus lent que celui dans les fûts. En 2010,  ils ont ajouté un élément supplémentaire à la réserve perpétuelle en conservant une partie de leurs vins de réserve en magnums sous liège naturel avec une agrafe et une bague carrée. Pour Antoine Malassagne, le format magnum est le contenant idéal avec le meilleur rapport «liquide à oxygène». Les vins de réserve  (vieillis sous 1,5 bar de pression) sont donc protégés de l’oxygène toute en gardant l’aromatique et la fraîcheur.

« De la complexité et de la richesse mais aussi de la fraîcheur »

Après les vendanges de 2014, Antoine Malassagne a assemblé pour la première fois ces vins de réserve uniques dans ses champagnes non millésimés. Il a créé ces «nouveaux» vins  avec 40% de vins de réserve et 60% de vins issus de la  vendange 2014. Après trois ans et demi, les deux premiers sont prêts à être savourés. A l’issue de ce long et coûteux processus,  la maison AR Lenoble a créé des bruts non-millésimés parmi les plus ambitieux de la Champagne, qui correspondent à l’évolution environnementale : «Le changement climatique est une réalité», déclare Antoine Malassagne dans un communiqué de presse. «Le défi pour l’avenir de la région champenoise est de pouvoir apporter autant de fraîcheur que possible à nos vins de réserve. À la fin de chaque récolte, nous observons que les niveaux d’acidité sont beaucoup plus bas qu’auparavant. Les vins de réserve doivent maintenant ajouter de la complexité et de la richesse mais aussi de la fraîcheur. Le vieillissement d’une partie de nos vins de réserve en magnums sous liège rend cela possible. »

Le Champagne AR Lenoble Brut Nature Dosage Zéro « mag14 » sortira en 2019 tandis que le Champagne AR Lenoble Rosé Terroirs de Chouilly-Bisseuil « mag14 » sortira en 2020. Les sorties des cuvées non- millésimées « mag 15 », « mag 16″,  » mag 17 ”et“ mag 18” suivront dans les années à venir !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire