Premier bilan de la campagne du SGV « Le champagne, réservé à toutes les occasions » »

La grande campagne de communication sur le champagne lacéé par le SGV.
La grande campagne de communication sur le champagne lanceé par le SGV.

Le premier bilan de la fameuse campagne du Syndicat général des vignerons de la Champagne vient d’être effectué. Sous le slogan « Le Champagne réservé à toutes les occasions « , cette communication avait fait réagir. Quelques mois après son lancement, en voici les premiers résultats parus dans Reflets Actuels  : L’institut IPSOS a testé la campagne d’affichage (209 000 € JC DECAUX). Prisma (GALA) et l’Equipe ont testé les parutions confiées dans chacun de leurs titres. Les résultats révèlent que la campagne a délivré les bons messages et répondu aux objectifs fixés. D’après les premières analyses réalisées par IPSOS, la campagne de communication du Syndicat général des vignerons de la Champagne «  Le Champagne, réservé à toutes les occasions »  a répondu aux attentes. Ainsi 85 %  (25-49 ans) l’ont trouvée surprenante, et 82 % compréhensive. Très appréciée par la cible masculine et les fameux millénials, elle surprend (85 % des 25-49 ans interrogées la jugent originale) et plaît en même temps,. Son message est bien restitué et jugé très clair. Elle modernise l’image du champagne et elle donne envie d’acheter (2 personnes sur 3 ayant vu la campagne). Autre enseignement:  le chemin de lecture des visuels est optimal, 41 % des répondants entrent dans le visuel par la coupe de champagne, la seconde attention est portée sur le message « le Champagne, réservé à toutes les occasions » et dans un troisième temps, l’attention se porte sur l’association inattendue avec un mets. La presse magazine enregistre également de bons résultats (59 % des lecteurs interrogés déclarent avoir vu la campagne). Enfin le nombre total de likes, commentaires et partages sur les réseaux sociaux s’élève à 212 000 et les comptes Instagram et Facebook « Champagnestories » totalisent à ce jour 5 350 abonnés. »

D’après Reflets Actuels, « Maxime Toubart se dit très fier et très satisfait « on ne s’attendait pas à une telle performance mais on ne changera pas les habitudes en une campagne !  Désormais, il y a un consensus sur la démarche, une adhésion sur la cible visée et manifestement atteinte. On se donne du temps et on mesurera l’impact sur plusieurs années. »  Rome ne s’est pas faite en un jour et en attendant,  de janvier à août 2018, les vignerons ont enregistré une baisse de 4, 8% sur le marché français

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire