La Champagne, l’Unesco et le Séjour des Réconciliations, c’est la fête !

La troisème édition du Séjour des Réconciliations organisé par la mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne.
La troisième édition du Séjour des Réconciliations organisé par la mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne.

 

Avec son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco, la Champagne est désormais, à l’instar des rois sacrés à Reims, recouverte d’un lourd manteau de sacre. Un titre si convoité, si prestigieux et …si encombrant. Une fois que les vivats ont cessé, une fois que les flûtes se sont vidées, une fois que chacun s’est félicité, il faut faire vivre cette lourde récompense. Ce qui est loin d’être évident. De fait, la situation champenoise est, telle Janus, à deux visages. L’un représente l’économie, particulièrement celle des grands groupes, le vin, le monde, l’autre est une constellation de communes viticoles dont le principal souci est de travailler pour une éternelle future belle vendange. Des intérêts communs certes, mais des visions différentes. Et surtout jusque-là, une certaine indifférence vis à vis de l’environnement oenotouristique. Bien sûr, les maisons sont des nids d’élégance et de raffinement et les vignerons proposent des accueils avec des formules diverses, mais chacun joue dans son coin.

Avec l’inscription,  les choses doivent donc changer ! Mais comment ? Même si les bonnes volontés ne manquent pas, la mayonnaise a du mal à prendre. Heureusement, la bonne conscience champenoise est là avec la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne, une suite logique au dossier Unesco. Qui a l’avantage d’exister. A sa tête, Pierre-Emmanuel Taittinger, qui comme je l’ai déjà écrit, reste le meilleur ambassadeur de sa région. Cette association regroupe et vit grâce aux collectivités territoriales et locales ( pour celles qui payent leurs cotisations ! ) et institutions interprofessionnelles. Elle se démène pour animer et développer ce supplément d’âme dédiée au patrimoine champenois. Bien sûr, il s’agit d’un simple rôle incitatif mais qui permet d’être force de propositions. Ainsi de mettre en exergue certains problèmes esthétiques comme les opérations « nez en l’air » avec une charte sur le développement des éoliennes ou dénoncer les verrues paysagères à l’entrée des communes. A ce propos, des panneaux de signalisations seront installés mettant en valeur les sites consacrés au patrimoine.

Mais l’objectif de l’association est également de pérenniser le concept Séjour des Réconciliations proposé par Pierre-Emmanuel Taittinger. Ainsi du 18 au 24 juin prochains, la Champagne toute entière vibrera au rythme de la Réconciliation,

Pour la troisième édition, à la manière d’une joyeuse pièce de théâtre, le Séjour des Réconciliations 2018 se déroulera en quatre actes : un dîner de gala caritatif avec Pierre Arditi comme invité d’honneur, une conférence, plusieurs lâchers de lanternes puis une marche dans le vignoble, prévue cette année à Château-Thierry, pour conclure cet événement qui se veut à la fois populaire et ouvert sur le monde.

Pour connaître le programme complet de cette grande liesse champenoise,  clicquer

 

Suivez-moi !
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :