La seconde de vie des millésimes par Johan Jarry, chef de caves du champagne Napoléon

Dosages et dégorgements la nouvelle vie des champagne Napoléon par le chef de caves Johan Jarry.
Dosages et dégorgements la nouvelle vie des champagne Napoléon par le chef de caves Johan Jarry.

 

1992, 1996 et 1998. Ces trois millésimes ont été extraits de l’oenothèque du champagne Napoléon,à Vertus. Une oenothèque qui remonte jusqu’à 1968. Quand au printemps dernier, Johan Jarry, chef de caves (et directeur de la coopérative la Goutte d’Or) présente ses trois joyaux (lire ici), il décide surtout de travailler sur le dosage et son corollaire, le dégorgement. Six mois plus tard, chacun de ces millésimes  (50% chardonnays, 50% pinots noirs issus du terroir de Vertus ) s’est vu accordé une seconde jeunesse avec une nouvelle fraîcheur.  Comme par magie ou …par le bistouri d’un chirurgien esthétique doué , le champagne se refait une beauté.  » Pour moi, l’idée n’est pas tant de travailler sur le dosage, mais d’observer également les effets du dégorgements« . De fait, une partie de ces millésimes sont des vins vieillis sur lattes. Voilà de quoi faire des comparaisons entre les dates de dégorgement. Une chance pour le chef de caves qui peut travailler sur les effets de l’oxygène dans le vin.

Prenons l’exemple du millésime 1992 (une vendange volumineuse nécessitant toutefois un tri rigoureux des grappes avant pressurage), ce dernier a été mis en bouteille en 1993, puis, pour une partie, dégorgé en 2005, dosé à 9 gr/l de sucre (un dosage déjà faible pour l’époque). L’autre a dormi tranquillement jusqu’à cette année avant d’être « débouchée » puis dotée de 3 gr/l . Une liqueur « maison’  » Nous travaillons sur une liqueur de dosage à base de chardonnays de Vertus « précise Johan Jarry, qui ajoute : «  j’ai fait des essais à 6 gr/l, ça ne convenait pas,  puis je suis redescendu jusqu’à 3 gr/l, là non plus, je n’ai pas été satisfait, enfin, j’ai trouvé le bon équilibre à 3 gr/l« . On peut imaginer les multiples tests pour trouver l’exact personnalité du vin afin de ne pas le trahir.

Après un test « avant/après »,  évidemment le résultat à la dégustation tombe sous le sens. Les présumées fameuses trois périodes d’arômes du champagne sont oubliées pour laisser place à une quatrième possibilité. Comme dans Retour vers le Futur, on revient sur une autre ligne de temps qui permet de bénéficier du vieillissement des vins sans son oxydation. Une réussite, et une belle idée pour mettre en valeur les vins, encore faut-il posséder une oenothèque digne de ce nom. C’est le cas pour Johan Jarry. Qui en a profité pour réaliser un lifting de l’habillage avec une nouvelle garde-robe pour le flacon.

Prix : 90-95 euros.

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire