L’agroforesterie, la viticulture durable, une cuvée bio, Lanson voit la vie en vers, (oups ! en vert)

Jérôme Courgey à fond dans l'agroforesterie en viticulture.
Jérôme Courgey à fond dans l’agroforesterie en viticulture.

Lanson communique sur ses grands travaux engagés pour aller dans le sens de la viticulture durable. Déjà avec son projet très ambitieux d’agroforesterie en viticulture sur  leurs vignes bio de Verneuil (environ 16 hectares), soit le domaine de la Malmaison, (anciennes parcelles de Leclerc-Briant). Le principe défendu par Jérôme Courgey, responsable de vignoble, est assez simple : plus de traitement, plus de machinisme. C’est par le mulch que viendra le salut !  Le mulch (paillage)  permet de protéger le sol contre les intempéries et contre l’érosion. Il aide à préserver l’humidité du sol, et à retenir l’azote. Ainsi  les lombrics apparaissent. Grâce aux galeries qu’ils creusent, ils ouvrent des chemins jusqu’au racines de la plante.  Les racines étant elles-mêmes un cortège de microbes, bactéries et mycorhizes, que du bonheur pour un vigneron !  Et selon ce principe, à chaque fois que l’on passe un outil, on casse la maison-mère, celle des vers de terre. CQFD. Jérôme Courgey est un passionné de ce mouvement lié à la permaculture. Il va même plus loin en défendant une vigne plantée un rang sur deux et sans être taillée, bénéficiant de plantations de tomates, de pommes de terre voire de poireaux pour alimenter la terre. Ce n’est pas un doux rêveur, Jérôme Courgey reste bien les pieds sur terre !  » Notre objectif est d’être en autosuffisance, produire de la qualité et bien sûr faire l’appellation Champagne« .

Hervé Dantan, chef de caves du champagne Lanson, présente la Green Label, la nouvelle cuvée de la maison.
Hervé Dantan, chef de caves du champagne Lanson, présente la Green Label, la nouvelle cuvée de la maison.

 

Autre point fort développé par la maison, son engagement vers la viticulture durable de la Champagne (VDC). Un défi car jusque-là, seul 4500  sur 34 000 hectares sont certifiés VDC.  » Il nous faut avancer et nous inscrire dans ce mouvement  » précise Hervé Dantan, chef de caves de la maison. Si la maison est en cours de VDC sur son propre domaine,  il faut désormais convaincre 400 livreurs de raisins d’évoluer dans ce sens. Pour ce faire, la maison va organiser des réunions pour sensibiliser, mettre à disposition un organisateur, un lien entre Lanson et les vignerons pour les aider à accomplir les différentes ( et nombreuses démarches).  » Cette avancée dans la VDC est très bien accueillie par nos partenaires ».

Quant au dernier point, (revenant au premier), la cuvée Green Label (lire ici) vient d’être commercialisée. Bénéficiant des certifications bio, elle est issue des vendanges 2013, mono cru de Verneuil, élaborée avec 50% de pinots noirs, 30% de meuniers et 20% de chardonnay.  Dosée à 7 grammes, et évidemment signature de la maison, elle n’a pas subi de fermentation malolactique. Côté dégustation, les cépages s’expriment bien, l’organic wine présente une belle fraîcheur avec une jolie présence fruitée en bouche.

Releasing its organic cuvée, Green Label, the house Lanson communicates on its major works in favor of the sustainable viticulture. Already with its very ambitious project of agroforestry in vine growing on their organic vineyards of Verneuil (approximately 16 hectares), i.e. the domain of Malmaison. The principle defended by Jérôme Courgey, vineyard manager, is rather simple: no more treatment, no more mechanization. The salvation lies in the mulch! The mulch (mulching) allows to protect the ground against the bad weather and against the erosion. It helps to preserve the humidity of the ground and to hold the nitrogen. So worms appear. Thanks to the galleries which they dig, they open ways to the roots of the plant. Roots being themselves a procession of germs, bacteria and mycorrhiza, that of the happiness for a wine grower! And according to this principle, every time we use a tool, we break the parent company, i.e. the living environment of earthworms. QED. Jérôme Courgey is passionate about this movement bound to the permaculture. He even goes farther by defending a vineyard planted every two rows and without being cut, benefiting from planting of tomatoes, potatoes or even leeks to feed the soil. Jérôme Courgey is not a soft dreamer, he has both feet on the ground! « Our objective is to be in self-sufficiency, to produce grapes of quality and of course to produce the quantity allowed in the Champagne appellation ».
Another key point developed by the house, its commitment in favor of the Viticulture Durable de Champagne (VDC). A challenge because up to there, only 4500 on 34000 hectares are certified VDC. « It is necessary for us to move forward and to be part of this movement » specifies Hervé Dantan, head winemaker of the house. If the house benefits from the VDC on its own domain, it is necessary to convince from now on 400 grapes suppliers to move in this direction. To this end, the house is going to organize meetings to build awareness, propose the service of an organizer whose role will be to make the link between Lanson and the wine growers to help them carry out the various (and numerous) steps. « This investment in the VDC is very well welcomed by our partners ».
At last, the vintage Green Label cuvee has just been released. Benefiting from organic certifications, it is done with grapes of the 2013 harvest coming from a single village (cru), by Verneuil, elaborated with 50% of pinots noirs, 30% of pinots meuniers and 20% of chardonnays. With 7g/liter of sugar, and obviously signature of the house, it did not undergo malolactic fermentation. The tasting reveals a very deep expression of the three grape varieties, a beautiful freshness with an attractive fruity presence in mouth.

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire