Le champagne à moins de 10 euros, la guerre des promotions s’affaiblit !

La bataille des enseignes sur les prix et les promotions du champagne se poursuit mais dans une moindre mesure.
La bataille des enseignes sur les prix et les promotions du champagne se poursuit mais dans une moindre mesure.

C’est le poil à gratter de la Champagne, la fameuse « bouteille à 10 euros » voire moins.. Une.guerre fratricide entre les grandes enseignes d’hypermarchés qui voient là un prix d’appel sur le produit phare et emblématique qu’est le champagne. Depuis la libération des promotions, ce type d’opération est un vrai besoin pour les grandes enseignes qui permet de marquer les esprits.

Pourtant d’après les études du Comité Champagne, en 2017, la bataille des enseignes sur le terrain de jeu des prix et des promotions s’est poursuivie, mais dans une moindre mesure que l’an passé. En 2016, le phénomène de la guerre des prix et des promotions atteignait son paroxysme avec un nombre de prospectus en général et de champagne en particulier en croissance de plus de 7%.
Ainsi le niveau d’efficacité de ces promotions s’est révélé limité. Dans ce contexte, la pression promotionnelle sur le champagne s’atténue et en particulier sur les offres les moins chères du marché. Ainsi le nombre de prospectus dédiés au champagne à moins de 13 euros baisse de 8,3%. Il se replie aussi de près de 12% sur le segment de 13 à 16 euros, qui constitue l’essentiel de l’offre de  promotion. Pouvons-nous y voir une corrélation avec le prix du kilo de raisin toujours en augmentation ? Rien n’est moins sûr !

La grande distribution, un circuit de poids pour le champagne

Les enseignes de la grande distribution sont fréquentées par plus de 9 foyers français sur 10. Avec 47,6 millions de bouteilles, la grande distribution est donc un circuit de poids pour le champagne: il représente 31% des bouteilles expédiées en France en 2017. Le prix moyen d’une bouteille de champagne dépasse à présent le seuil de 20 euros (+2,8%). En 2017, le chiffre d’affaires bouge peu ou prou à près de 961 millions d’euros.

En revanche, on peut noter que le circuit discount enregistre un coup d’arrêt. Il explique à lui seul 86% du recul des volumes de Champagne au sein de la grande distribution, avec 1,2 million de bouteilles de moins. Depuis 2010, les ventes s’établissaient à 5,3 millions de bouteilles en moyenne. Elles atteignent désormais 3,6 millions de bouteilles en 2017, soit 2% des expéditions françaises.

Au sein des hypermarchés et des supermarchés, les ventes de Champagne s’élèvent à 44  millions de bouteilles (29% des expéditions). Elles reculent légèrement (-0,4%) et leur chiffre d’affaires progresse de 1,1%, à 9,1 millions d’euros. Ces résultats masquent les performances des marques nationales qui tirent l’ensemble de la croissance (+659.000 bouteilles) mais sans compenser totalement le recul des marques de distributeurs et des autres marques qui accusent conjointement une perte de 817.000 bouteilles.

 

 

Nevertheless according to the studies of the Committee Champagne, in 2017, the battle of signs(brands) on the playground of the prices(prizes) and the promotions(classes) continued, but to a lesser extent that last year. In 2016, the phenomenon of the price war and the promotions(classes) reached(affected) its paroxysm with a number of leaflets generally and champagne in particular increasing by more than 7 %.
So the level of efficiency of these promotions(classes) showed itself limited. In this context, the promotional pressure on the champagne eases and in particular on the least expensive offers of the market. So the number of leaflets dedicated to the champagne unless 13 euros falls with 8,3 %. He(it) also withdraws of about 12 % on the segment from 13 to 16 euros, which establishes(constitutes) the main part of the offer of promotion(class).

The mass-market retailing(large distribution), a weighty circuit
The signs(brands) of the mass-market retailing(large distribution) are frequented by more than 9 French homes(foyers) on 10. With 47,6 million bottles, the mass-market retailing(large distribution) is thus a weighty circuit for the champagne: he(it) represents 31 % of bottles sent in France in 2017. The average price of a bottle of champagne exceeds(overtakes) at the moment the 20-euro threshold (2,8 %). In 2017, the turnover(sales) moves more or less about 961 million euros.

On the other hand, we can note that the discount circuit registers(records) a stop. He explains to him only 86 % of the backward movement(drop) of the volumes of champagne(Champagne) within the mass-market retailing(large distribution), with 1,2 million bottles at least. Since 2010, sales became established in 5,3 million bottles on average. They reach(affect) from now on 3,6 million bottles in 2017, that is 2 % of the French expeditions(shippings).

Within hypermarkets and supermarkets, sales of champagne(Champagne) amount to 44 million bottles (29 % of the expeditions(shippings)). They move(put) back slightly (0,4 %) and their turnover(sales) progresses of 1,1 %, in 9,1 million euros. These results(profits) mask the performances of the national marks(brands) which pull(fire) all the growth ( 659.000 bottles) but without compensating totally for the backward movement(drop) of store brands and other marks(brands) which show jointly a loss of 817.000 bottles.

Suivez-moi !

Laisser un commentaire