Le champagne Henri Abelé rejoint Alfred Gratien dans le groupe Henkell

Le champagne Henri Abelé rejoint le groupe Henkell.
Après le rachat de 50,7% des parts de Freixenet, Le champagne Henri Abelé rejoint le groupe Henkell.

 

Le feuilleton de la prise de part de la société Henkell  (Dr Oetker) sur Freixenet s’est achevé. Le groupe allemand va donc acquérir 50,7% du producteur espagnol pour  220 millions d’euros. Désormais les maisons de champagne Alfred Gratien (Henkell) à Epernay et Henri Abelé (Freixenet) vont faire partie de la même entité.

Les prémices de l’affaire remontent à deux ans. L’allemand Henkell avait fait sa première offre en 2016 pour 50,7% de Freixenet. Henkell a présenté son offre d’achat il y a plus d’un an, mais le décès des soeurs Carmen et Pilar Ferrer Sala, filles des fondateurs de l’entreprise, ainsi que le désaccord des différentes branches familiales ont ralenti le processus.

Freixenet, qui possède également des vignobles et des marques en Argentine, en Australie, au Mexique et en Champagne, a été évalué à 550 millions d’euros et Henkell pourrait avoir lancé un appel d’offres pour racheter le groupe, mais plusieurs parmi les plus importants actionnaires de Freixenet  dont les présidents, José Ferrer et José Luis Bonet ont apparemment conservé leurs actions.

The soap opera taken by Henkell (Dr. Oetker) on Freixenet was completed. The German group will acquire 50.7% of the Spanish producer for 220 million euros. Now champagne houses Alfred Gratien (Henkell) in Epernay and Henri Abele (Freixenet) will be part of the same entity.

The beginnings of the case go back two years. German Henkell made his first bid in 2016 for 50.7% of Freixenet. Henkell presented its offer to buy more than a year ago, but the deaths of sisters Carmen and Pilar Ferrer Sala, daughters of the founders of the company, as well as the disagreement of the various family branches slowed down the process.

Freixenet, which also owns vineyards and brands in Argentina, Australia, Mexico and Champagne, was valued at 550 million euros and Henkell may have called for tenders to buy the group, but several of largest shareholders of Freixenet whose presidents, José Ferrer and José Luis Bonet have apparently kept their shares.

Suivez-moi !
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire