Le kir royal, de retour grâce au champagne Duval-Leroy

La maison Duval-Leroy présente une cuvée édition limitée : champagne plus quatre gouttes de crème de cassis.
La maison Duval-Leroy présente une cuvée édition limitée : du champagne plus quatre gouttes de crème de cassis.

Le champagne Duval-Leroy (Vertus) lance une nouvelle cuvée pour les fêtes de fin d’année. Une édition limitée de…kir royal. Une sorte de petite « madeleine » de Proust pour les Champenois qui se souviennent d’un temps où on adoucissait le goût d’un champagne un peu vert avec un trait de crème de cassis.  Selon le communiqué de presse, » la cuvée Extra Brut Prestige Premier Cru de la Maison Duval-Leroy est issue d’une sélection des meilleurs raisins 1er et grand crus pour révéler toute la pureté du champagne. Ses bulles fines et délicates amènent une finale longue en bouche, pleine d’élégance et de fraîcheur . Un Champagne qui s’associe donc parfaitement à la crème de cassis de la maison française Gabriel Boudier issue de la macération de baies de cassis dans l’alcool, sans conservateur, ni colorant associée à la juste dose de sucre pour un résultat et un goût incomparable. » On n’en doute pas !

Pour la petite histoire, c’est Le 20 novembre 1951 que le chanoine Kir écrit une lettre autorisant le fabricant dijonnais de crème de cassis Lejay-Lagoute à utiliser son nom pour faire la promotion du « blanc-cassis »  rebaptisé Kir par la suite. Dans les années quatre-vingt, la société Lejay-Lagoute dépose les marques «  Kir et Kir royal ».    Une affaire qui donne lieu à un procès qui se termine… en 1992. Depuis le mot kir est une marque commerciale. Même s’il est  présent dans le dictionnaire des noms communs depuis 1970. A noter qu’on trouve des recettes de kir partout en France à l’instar du kir breton, lorrain, normand…, C’est aussi un joli mot au scrabble (douze points).

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire