Les petits mots de la vendange de Nicolas Jaeger (Alfred Gratien) et de Sébastien Moncuit (Mailly Grand Cru)

Sensations de vendanges par au champagne Alfred Gratien ( Nicolas Jaeger entouré de son équipe )et au domaine Mailly Grand Cru ( Ségolène Raimbault adjointe au chef de caves, Sébastien Moncuit, chef de caves et Jean-François Préau, directeur).

 » C’est le top du top ! « . Pour Nicolas Jaeger, le chef de caves d’Alfred Gratien,, la vie est belle.  » Je rentre de très jolies choses, c’est presque magique ! » . Dans le superbe chai de la maison sparnacienne, l’ambiance est sereine, les arômes sont appétissants. La capacité est suffisante pour entrer toute la matière.  » Je suis très optimiste pour la suite. » Pinots noirs au top, chardonnays moelleux  » pour moi, c’est parfait, car je ne pratique pas la fermentation malolactique. »  Et d’ajouter :  » on va faire du bon avec du bon « .Une évidence chez Alfred Gratien.  Nicolas Jaeger est entré en 2007, succédant à son père, Jean-Pierre,,  » c’est une belle vendange, mais j’ai de la chance depuis que je suis chef de caves. J’ai connu les récoltes 2012, 2008, et maintenant 2018. »

Quelques kilomètres plus loin, à Mailly Champagne, Sébastien Moncuit, chef de caves de la jolie coopérative Mailly Grand Cru est aussi très satisfait. Dans ce royaume du pinot noir, on est heureux.  » On cherche là trouver des défauts par-ci par-là, mais franchement,  ce sont des problèmes de riches, car la qualité et la quantité sont au rendez-vous  » reconnaît Sébastien Moncuit. Si l’année est sur la maturité, Sébastien Moncuit note :  » je suis déconcerté par la fraîcheur. Les chiffres montrent des taux au dessus de la moyenne, mais en bouche, la fraîcheur est bien présente, avec un bel équilibre. »

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire