Le roi du gerbage de champagne devient un must des réseaux sociaux

C’est la vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux ! Imaginez la situation : vous venez de claquer 30 000 euros dans une boîte de nuit à Ibiza pour un jéroboam de champagne.  Les femmes vous adulent, les hommes vous respectent. Vous êtes prêt à devenir le roi du dance floor. Pas de bol, le sort en a décidé autrement. Vous voici, prêt à entrer dans Les rois du gag.

Voici ici comment devenir le roi du gag pour 30 000 euros

Ouvrir un jéroboam n’est pas chose aisée. Sa contenance est de trois litres, soit six bouteilles,  sa prise de mousse s’effectue dans le flacon. Une technique qui assure une conservation de la pression. La bulle remonte ainsi jusqu’au goulot de la bouteille. Durant la montée, cette micro bulle s’enrichit avec le CO2 dissous dans la bouteille… Elle grossit, grossi, grossi ! Ainsi plus la hauteur de la bouteille est importante, plus la bulle contribue au volume de la mousse. Quand on ouvre le flacon (et qu’on le secoue un peu), le gaz carbonique s’échappe vers la sortie  Cela porte le très joli nom de « gerbage » !

Pour ma part, je dis « bien fait ! « , même si ce nigth-clubber n’en avait pas l’intention, il a encore une fois démontrer (à sa manière) que le gerbage est une honte dans le monde du champagne. Quand on pense au travail effectué dans les vignes, puis en caves, je ne peux qu’être dégoûtée par ces méthodes de fiesta qui nuisent à l’image de notre vin. Militons contre les soirées « Mousse » et les crétins qui arrosent leurs copains.

(Si quelqu’un reconnaît l’étiquette sur la vidéo, qu’il n’hésite pas à me contacter)