Avec quelques jours de soleil en plus, la publication du ban d’ouverture des vendanges 2018 pour samedi midi

Les dates des vendanges 2018 seront publiées samedi prochain.
Les dates des vendanges 2018 seront publiées samedi prochain.

En Champagne, la fin de semaine va être très occupée. Du jeudi 16 au vendredi 17 août matin : réunions communales et intercommunales pour proposer les dates d’ouverture des vendanges harmonisées. Avant vendredi 17 août 12 heures : le délégué régional de l’AVC communique les dates d’ouverture souhaitées au Comité Champagne. Vendredi 17 août 16 h 30 : commission vendange du Comité Champagne, élargie aux délégués régionaux de l’AVC : expertise des dates proposées sur la base des données du réseau Matu complétées par d’autres sources (maisons de Champagne, coopératives, vignerons, …). Samedi 18 août 10 h 30 : réunion de fixation des dates de vendanges avec les correspondants et délégués régionaux de l’AVC, représentants professionnels et INAO. Validation des dates retenues par la commission.

Samedi 18 août 12 heures : publication du ban des vendanges

Avec 7,7 % vol., le degré potentiel est toujours exceptionnellement élevé pour un prélèvement au 13 août ! A date comparable, seule l’année 2003 est au-dessus (8,2 % vol. le 14 août)  toutefois faut-il s’en souvenir, le rendement était nettement plus faible (8 256 kg/ha).  Le Réseau Matu continue de recueillir des données pour parfaire ses investigations.

Avec +1,3 % vol. pour le chardonnay, +1,1 % vol. pour le pinot noir et +1,0 % vol. pour le meunier, la prise de degré hebdomadaire est moyenne : ni trop basse, ni trop haute. Des grappes humides lors des deux derniers prélèvements, le rendement élevé de certaines parcelles et un ralentissement de la maturation lié à la sécheresse sur certains sites expliquent ces progressions finalement assez habituelles. Le retour annoncé d’un temps chaud et sec devrait accélérer la prise de degré, notamment par un phénomène de concentration.

 En moyenne, les grappes ont pris 15 g sur une semaine mais les poids enregistrés au troisième prélèvement (124 g, moyenne Champagne) restent en dessous des attentes, notamment dans les secteurs les plus contraints par le manque d’eau. En tendance, les baies sont de petite taille. L’aspect des grappes est très variable en fonction des pluies enregistrées par secteurs.

L’acidité continue de baisser mais les valeurs sont toujours proches de l’équilibre observé en 2002. La courbe d’acidité commence à amorcer un palier. La baisse d’acidité devrait ralentir lors des prochains prélèvements.

L’état sanitaire est toujours excellent. Seules 2 parcelles sur les 456 prélevées mentionnent la présence d’une grappe avec un foyer de pourriture. Une parcelle a été signalée avec présence de pourriture acide. Les conditions météorologiques à venir ne sont pas propices à un développement des pourritures. En ce qui concerne la pourriture acide, les parcelles à historique sont néanmoins à surveiller de près.

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire