Accueil Lifestyle « 1 000 yeux » au Champagne de Venoge

« 1 000 yeux » au Champagne de Venoge

Virginie Pascaud et Gilles de la Bassetière, président du Champagne de Venoge

« Je l’ai nommé « 1000 yeux » en raison des différents points de vue qu’offre la diversité de correction des verres. Mais il fait également pensé aux bulles de champagne« . Ce fameux chemin de remontée des bulles sera visible dans les jardins du Champagne de Venoge sur l’avenue de Champagne à Epernay.

Cette oeuvre a été créée par l’ardennaise Virginie Pascaud, qui après une quinzaine d’année à réaliser des vitraux plus ou moins décalés, sors des sentiers battus pour utiliser cette pratique du plomb et du Tiffany pour créer des œuvres inspirées par des matériaux qu’elle chine. Elle explique ainsi sa démarche artistique : « Très soucieuse de la dégradation de notre planète, et de la digestion de nos déchets par notre mère absolue, je m’affaire à intégrer certains de nos détritus à mes créations.Ainsi, « 1000 yeux » s’inscrit dans le récup-art puisqu’il est réalisé essentiellement de matériaux que certains jettent. A savoir, nos vieilles paires de lunettes de vue, des bouts de ferraille ! Plutôt que de les abandonner dans la terre, je les sublime dans mes réalisations.« 1000 yeux » ludique, les verres déforment, agrandissent, éloignent, colorisent ce que l’on « beuque » (= observer en patois ardennais !) »

Ainsi, « 1000 yeux » ce sont 398 verres de vue et de soleil sertis au plomb, soudés à l’étain, une énorme lentille d’agrandisseur photo, un cerclage de roue de charrette et un an et demi de remue méninges. C’est à découvrir au Champagne de Venoge.


Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

 

 

Article précedentFusion de coopératives en Champagne : L’Union Auboise Vignerons en Champagne est née
Article suivantCampagne viticole 2022 en Champagne : jusque-là tout va bien !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.