Pour le président de la CNAOC Bernard FARGES : « Le mécanisme de prêts garantis par l’Etat doit impérativement être sollicité par toutes les entreprises pour honorer les factures. Chaque acteur doit désormais se rapprocher de sa banque. Il est urgent de faire circuler l’argent pour éviter des défaillances d’entreprises. Il y a déjà assez de difficulté avec la raréfaction des points de ventes, les problèmes de logistique et de main d’œuvre”.