Cosaques !  Suite à l’affaire russo/champenoise (lire ici) et la stupéfaction de voir le gouvernement russe piétiner allègrement notre appellation Champagne, hormis maugréer, pleurer… puis s’adapter, il y a-t-il quelque chose à faire  ?  Pour l’instant, la Commission européenne étudie les mesures possibles en réponse à la nouvelle législation de la Fédération de Russie sur […]
Cet article n'est disponible qu'aux membres : connectez-vous à votre compte
SI vous n'êtes pas encore membre, cliquez ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.