Photo Michel Jolyot

 

Les Etats-Unis restent le numéro 1 des marchés à l’export en valeur (586 millions d’euros), en hausse de 8,5% en 2017. Profitant de l’édition de Prowein 2018, le Comité Champagne a présenté les chiffres de l’exportation 2017 pays par pays. A raison puisqu’en 2017, le chiffre d’affaires de la Champagne de 4,9 milliards d’euros doit sa performance à la progression de l‘export (2,8 milliards d’euros, +6,6% par rapport à 2016) alors que le marché français est resté stable (2,1 milliards d’euros). On peut également noter que Le Royaume-Uni, toujours deuxième en valeur, continue à pâtir de l’effet défavorable « Brexit » avec une baisse de 5,7%, encore plus marquée en volume (-11%).
Le Japon renforce sa troisième position grâce à une forte croissance tant en valeur (+ 21,3 %) qu’en volume (+ 17,6%). La situation est plus contrastée en Allemagne (4ème rang) où le chiffre d’affaires augmente de 1,7% tandis que les volumes reculent légèrement (- 0,8%). Enfin, l’Italie, enregistre + 9,7% en valeur.
L’Asie est un des continents les plus performants (+ 15,5% en volume et + 19,2 % en valeur). Le monde chinois (Chine, Hong Kong, Taiwan) s’y distingue avec une évolution particulièrement dynamique (+ 26,7% en valeur). Les résultats de la Corée du sud sont également remarquables (+39,5% en valeur), les achats y dépassent pour la première fois le million de bouteilles.
Après un fléchissement en 2016, le continent africain reprend son essor (+ 7% en volume et en valeur) avec un retour de la croissance du Nigeria (+ 24,7% en volume et + 18,4% en valeur).
En Océanie, l’Australie poursuit son développement (+ 23% en valeur) malgré un taux de change un peu moins favorable, ainsi que la Nouvelle-Zélande (+12,9% en valeur).
En Europe (hors France, la valeur y croît de 3,9% dans un contexte de volumes stables à -0,5%), la Scandinavie enregistre une nouvelle hausse de plus de 9% de la valeur de ses importations.
Par rapport à 2016, où la croissance du chiffre d’affaires avait été tirée par la diversification des cuvées, c’est la forte progression des marchés où le Champagne est le mieux valorisé qui explique le nouveau record de 2017, en particulier grâce aux Etats-Unis, au Japon et à l’Australie.
En douze ans (depuis 2005), le chiffre d’affaires de la Champagne a progressé d’un milliard d’euros.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.