Interdits de vendre de l’alcool à partir de 6 heures ce jeudi 31 décembre 2020, dernier jour de cette année horribilis pour le commerce, cette fois c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ! Selon un communiqué de presse du Syndicat des cavistes professionnels,  le Préfet du Puy de Dôme a en effet pris cette disposition destinée à limiter les troubles à l’ordre public … à 22 heures la veille, prenant ainsi au dépourvu les professionnels du secteur déjà sérieusement éprouvés par les restrictions imposées aux festivités de fin d’année.

Le mois de décembre et ses derniers jours sont en effet traditionnellement une période phare, notamment pour les commerces spécialisés dont le chiffre d’affaires annuel dépend fortement de ces dernières ventes de l’année.

Patrick Jourdain, président du Syndicat des cavistes professionnels, également caviste en Auvergne à Cusset (Caves max Jourdain), Thiers et Saint Pourçain (L’Artisan Caviste) met en exergue, : « la fermeture des restaurants qui depuis mars a effondré une partie importante de notre activité et nous craignons que ces partenaires restaurateurs ne puissent pas se relever ce qui nous fragilise énormément. Alors, maintenant, nous empêcher de répondre à la demande de nos clients, qui ont besoin de fêter ce changement d’année même si c’est de façon plus calme que les autres années et en petit comité est une forme d’obscurantisme détestable. Ce n’est pas la consommation de vins le problème, c’est le manque d’éducation et le mal être de ceux qui le consomment mal, et l’état se dédouane de ses responsabilités en punissant tout le monde. »

 Le Syndicat des cavistes professionnels, organisation professionnelle représentative de tous les cavistes dénonce « l’inconséquence des préfets » qui pensent éviter les problèmes en restreignant les libertés individuelles et diabolisant la consommation de l’alcool : « Nous sommes trahis par les représentants de l’état qui attaquent ainsi frontalement l’identité culturelle joyeuse de la France et de son art de vivre. Cette diabolisation de l’alcool qui progressivement s’impose dans les milieux proches du pouvoir repose sur un système de valeurs qui n’est pas le nôtre. La société française n’est pas celle de la prohibition et l’hygiénisme anglo saxon n’est pas le bienvenu ».


Devenez membre pour soutenir  La Champagne de Sophie Claeys

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.