Alors que dans les colonnes du Figaro, Jean-Marie Barillère, président du CNIV  et de l’UMC  a constaté amèrement la baisse des ventes de vins en France suite à la crise sanitaire liée au coronavirus (lire ici), voici les premiers chiffres des expéditions du champagne 2020. Ceux du mois de janvier dernier. Ceux d’avant le confinement ! Donc des chiffres qu’il faut relativiser puisqu’il faudra attendre le bilan de la fin du premier trimestre pour mieux appréhender la situation et les perspectives d’évolution à court terme.

Pour le mois de janvier 2020, les statistiques des expéditions de vins de Champagne du Comité Champagne indiquent un volume de 17,7 millions de bouteilles, en hausse de 1,7% par rapport à celui de janvier 2019. La France et l’Union européenne sont en repli, respectivement de 5,0% et de 10,5% tandis que les pays tiers profitent d’une progression de 22,8%. Sur douze mois, les expéditions sont en baisse de 1,8% et atteignent 297,9 millions de bouteilles.

Plusieurs points sont à noter : 

Avec 13,8 millions de bouteilles, les maisons expédient 2,3% de volumes de plus qu’en janvier 2019. Cette croissance profite aux pays du reste du monde qui voient leurs volumes progresser de 26,2%. En revanche, la France et l’Union européenne sont en recul, respectivement de 4,8% et de 16,9%.

Les expéditions des coopératives sont en hausse de 5,7% pour s’établir à 1,7 million de bouteilles. Elles augmentent en Union européenne de 52,0%, se stabilisent vers les pays tiers (+0,3%) tandis qu’elles baissent en France de 8,3%.

Les expéditions des vignerons se contractent de 4,2% à 2,3 millions de bouteilles. La France, qui représente la majorité de leurs volumes, est en recul de 3,8%. Dans le même temps, l’Union européenne profite d’une hausse de 10,0% tandis que les pays du reste du monde se retranchent significativement (-30,1%).

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.