Taxe GAFA, dossier Airbus, prudence et attention sont de mise pour le Comité Champagne

Un joli mois d'octobre pour les expéditions de champagne.

Faces aux problèmes de droits de douanes et de taxes envisagés par l’administration Trump contre les vins français et à ces répercutions, la Champagne reste dans une situation d’attente à propos des dossiers Airbus et GAFA. Une  sorte d’attentisme champenois de bon aloi. . Le Comité Champagne évoque ainsi le  dossier Airbus:  » Les discussions engagées jusqu’à ces derniers jours entre la Commission européenne et le gouvernement américain tendent à confirmer que les Etats-Unis appliqueront des droits de douane supplémentaires sur des biens de consommation européens, y compris sur les vins et spiritueux. Une fois connu le montant du préjudice défini par le panel d’arbitres de l’OMC, les Etats-Unis publieront, dans les toutes prochaines semaines, la liste des produits européens qui se verront imposer des mesures de rétorsion et le montant des droits de douanes supplémentaires appliqués, pour chaque type de produit, à l’entrée du marché américain.  » Et d’exhorter donc à la prudence:   » les exportateurs sont invités une nouvelle fois à suivre avec attention l’évolution de ce dossier afin de juger de l’opportunité d’anticiper, le cas échéant, de possibles restrictions d’accès au marché américain, qui pourraient être mises en place entre mi-septembre et fin octobre. » Quant à la fameuse Taxe GAFA, on sait que lors du G7 à Biarritz, Donald Trump était resté très évasif à propos de ses mesures concernant les vins français; Mais si  le risque de sanctions à très court terme contre les vins français semble s’éloigner, là aussi le Comité Champagne reste prudent : » La menace n’a cependant pas complètement disparu. Aussi, nous continuons de suivre les évolutions de ce dossier avec grande attention ».

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.