@La Champagne de Sophie Claeys

L’Université de Reims Champagne-Ardenne via son Centre d’études et de recherches sur les emplois et les professionnalisations (CEREP – EA 4692) et sa composante l’Institut Georges Chappaz de la vigne et du vin – Villa Bissinger a débuté en janvier 2022 une étude menée en collaboration avec le Syndicat Général des Vignerons de Champagne ayant pour objectif de dresser un profil des viticulteur(ice)s au plus proche de la réalité et de l’actualité, en faisant émerger les différents obstacles auxquels sont confrontés ces professionnel(le)s et la filière Champagne de manière générale.

Initiée par la commission des viticultrices du SGV et fruit des échanges avec Aurélie Mélin, chargée de partenariat et de médiation Recherche et Patrimoine de l’Institut Georges Chappaz – Villa Bissinger, l’étude sera menée par Océane Minard Carneiro, doctorante, responsable scientifique du programme et responsable du traitement (laboratoire CEREP).

En 1983, une enquête établie par la commission des viticultrices du SGV a révélé la présence des femmes et leur implication dans les exploitations viticoles champenoises. Celle-ci exposait que leurs rôles se cantonnaient quasi- exclusivement à des tâches administratives et bureaucratiques, telles que chargées du secrétariat, de l’accueil ou encore de la comptabilité.

Peut-on encore faire ce constat stéréotypé en 2022 ? Depuis cette époque, aucune étude n’a été menée pour recenser la place des femmes dans ces exploitations, la nature de leurs implications, ni même les évolutions auxquelles la filière Champagne a été sujette ces dernières années. Entre modification des conditions de travail, l’accès à la formation, le virage agroécologique, et tant d’autres changements qui se sont imposés aux professionnel(le)s, il semble que faire un nouvel état des lieux soit indispensable, afin de révéler des informations d’actualité au plus proche de la réalité des viticulteur(ice)s.

Cette étude de grande ampleur va se déployer en deux temps avec d’une part, in questionnaire à destination des adhérent(e)s du SGV accessible via un QRcode qui sera envoyé le 16 mai directement aux adhérent(e)s du SGV, et plus généralement des travailleur(euse)s viticoles (recueil d’informations sur les caractéristiques de l’exploitation, les conditions de travail, le rapport à la santé). D’autre part, Une série d’entretiens auprès des personnes ayant répondu au questionnaire et acceptant d’être associés, afin d’apporter une dimension plus profonde et personnelle aux thématiques abordées dans le questionnaire.

Contacts : Océane Minard Carnerir CARNEIRO : oceane.minard-carneiro@univ-reims.fr – Aurélie Melin: aurelie.melin@univ-reims.fr – Alix Loiseau : aloiseau@sgv-champagne.fr


Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.