Malgré un mois décembre qui a bénéficié d’une hausse de 2, 5 % par rapport au mois de décembre 2018, avec 297, 4 millions de bouteilles pour 2019, force est de (malheureusement)  constater qu’avec cette première estimation, la Champagne ne franchirait pour l’instant pas la barre des 300 millions de bouteilles (-1, 6% par rapport à 2018 avec 302, 3 M ).

 

Je tiens à préciser bien “pour l’instant”, car il faut considérer que cette estimation réalisée par le Comité Champagne a été établie à partir des informations fournies par plus de 85% des expéditions des maisons et 90% des expéditions des coopératives.

L’activité des récoltants est estimée à partir de l’évolution de leurs expéditions à la fin du cumul du mois de novembre (lire ici)   Donc ce chiffre peut évoluer encore. De plus, que celui-ci s’avère totalement exacte ou légèrement sous-évalué, avec environ les 5/6 millions de bouteilles expédiées par avance en Grande Bretagne et au USA pour éviter les “maux” qui découleront du Brexit et de la liste GAFA, on a bien compris qu’en terme de volume, l’année 2019 est médiocre et, surtout, qu’elle risque de devenir compliquée en 2020 avec de possibles conséquences sur les rendements-marché.

Côté chiffre d’affaires, on peut se douter que ce dernier frôlera voire, espérons-le,  dépassera les 5 milliards d’euros puisque la valeur ajoutée, elle, n’a pas cessé d’augmenter.  Comme l’on s’en doute également, c’est le marché français qui baisse encore avec – 4% ‘ soit 141, 6 millions de bouteilles expédiées),  l’export est en légère hausse de 0,7 %. (avec 155, 8 millions de bouteilles). On peut noter que les vignerons bénéficient d’une augmentation de 0, 7% ( en supposant que la variation des vignerons en pourcentage est identique à celle du cumul sur 12 mois glissants à fin novembre) tandis que les maisons et coopératives subissent une baisse de respectivement 2, 2 % et 0, 7%.

La Champagne est déjà redescendue en dessous de la barre des trois cents millions de bouteilles avec 293,3 millions de cols expédiés en 2009.  Il y a des anniversaires qu’on préfère ne pas célébrer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.