Photos Eric Travers © 2021 Radar Films – Dog One Productions – SND – M6 Films

« C’est un film à la gloire de l’amitié et du champagne ». Voici un joli pitch de Nicolas Vanier à propos de son prochain long métrage de Nicolas Vanier. D’ailleurs on ne peut pas s’y tromper le film s’appelle « Champagne ! ». Le tournage a débuté le 12 mai et se finira le 9 juillet et se déroule… en Champagne. Le réalisateur a eu la gentillesse de recevoir quelques journalistes au Royal Champagne à Champillon pour faire un petit point d’étape en fin de journée et explique ainsi son choix : « Il y a eu de nombreux films sur le monde du vin, mais sur le champagne, il n’y en a pas. Beaucoup de personnes ne savent pas que le champagne n’est pas seulement un vin de célébration. Moi-même je pensais qu’il s’agit d’un monde luxe, de grands patrons, de superbes domaines. J’ai découvert des petites parcelles, de beaux villages, des paysages magnifiques et des gens passionnés. Moi qui suis petit-fils de paysans, cela m’a beaucoup plu. Non, le champagne ce n’est pas que la célébration, c’est autre chose et j’espère que ce film montrera bien le travail et l’attachement des vignerons à leur terroir ». 

Le film se déroule principalement dans la Villa des Trois Clochers, lieu réceptif du Champagne Leclerc Briant située à Villers-Allerand qui devrait par la suite bénéficier de quelques travaux pour devenir maison d’hôte), « cette maison a été comme un cadeau du ciel. Elle se trouve au milieu des vignes et je cherchais cette proximité entre les vignes et le lieu de vie sur un même domaine ». Toutefois le tournage ne s’est pas entièrement tenu sur la Montagne de Reims, mais s’est également déplacé à Reims dans les caves de la Maison Taittinger, à Épernay, au SGV… soutenu par la Région Grand Est, la ville d’Épernay, la ville de Reims.

C’est donc une viiticultrice incarnée par l’actrice Elsa Zylberstein qui reçoit une bande de vieux amis le temps d’un week-end, « c’est une vigneronne qui reprend le travail des générations précédentes, mais souhaite passer en bio ». Pour Nicolas Vanier, le message n’est pas anodin, on le sait le metteur en scène est particulièrement sensible à l’empreinte écologique depuis des années (son site ici) . « sur le tournage, nous avons cherché à travailler avec le local, nous évitons les bouteilles en plastique et nous avons désormais des groupes électrogènes moins consommateurs d’électricité. Il faut reconnaître que depuis quelques années, de nombreuses solutions existent pour être moins dévoreurs d’énergies ». Il n’y a plus qu’à attendre le clap de fin et la date de diffusion du film pour découvrir « Champagne ! ».

 


Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.