Qui veut 11 000 kilos à l’hectare pour les vendanges 2018 ?

Le rendement marché pour les prochaines vendanges en Champagne en pleine discussion.
Le rendement marché pour les prochaines vendanges en Champagne en pleine discussion.

Les rendements pour la prochaine vendange en Champagne seront connus entre le 17 et 20 juillet. Jusqu’à maintenant ils sont discutés au sein du Comité Champagne.  Avec un poids de grappes record,on sait déjà que cette vendange devrait rentrer dans les annales de l’histoire champenoise en termes de rendements agronomiques (dépassant allégrement pour le chardonnay les 25 000 kilos à l’hectare ) les rendements marchés sont en discussion au sein de l’interprofession champenoise. Une discussion qui engage les besoins de deux parties opposées, ceux qui vendent et ceux qui vendent moins. Que cela soit dans le Négoce ou dans le Vignoble.  A cela on pourrait ajouter ceux qui ont un besoin urgent de renouveler leur réserve qualitative. Il faut donc arriver à trancher sur un marché des expéditions plutôt timide au premier semestre 2018. Toutefois la tergiversation n’est pas réellement de mise puisque Moët & Chandon a fait connaître ses souhaits avec un rendement à 11 000 kilos à l’hectare. Et ce sont le plus souvent des souhaits qui sont exaucés !  Quant au corollaire du kilo de raisin, en l’occurrence son prix, là aussi, tout le monde attend … que la Grande Maison annonce la couleur. L’année dernière, les augmentations du kilo  (à la récolte ou en moûts) proposé par Moët avait fait trembler la Champagne (entre quarante et cinquante centimes) (lire ici). Et les deux sont liés, si le rendement n’est pas conforme aux exigences de l’opérateur, il semble évident que le prix subira une hausse importante, s’il est conforme à ses attentes, le prix du kilo subira sûrement une hausse, mais moindre ! Soit dit, au fil des années,  la Champagne, dans sa  grande sagesse, s’est toujours arrangée pour trouver un accord satisfaisant, peut-être pas pour tous, mais pour une bonne majorité.

The yields for the next Champagne harvest will be known between July 17th and 20th by the Comité Champagne. With a record weight of bunches, we already know that this harvest should enter the annals of the history of Champagne in terms of agronomic yields (exceeding t for the Chardonnay 25 000 kilos per hectare) market yields are under discussion at within the Champagne branch. A discussion that engages the needs of two opposing parties, those who sell and those who sell less. Whether in the trade or in the vineyard. To this we could add those who urgently need to renew their qualitative reserve. It is therefore necessary to settle on a market of expeditions rather shy. However the procrastination is not really appropriate since Moët & Chandon has made known his wishes with a yield of 11 000 kilos per hectare. And these are the most often wishes that are answered! And yes ! As for the corollary of the kilo of grapes, in this case its price, here too, everyone expects … that Moët & Chandon announces the color. Last year, the increases in kilo (at harvest or musts) proposed by Moët had shaken Champagne (between forty and fifty cents) (read here). And the two are linked, if the yield does not meet the requirements of the operator, it seems obvious that the price will undergo a significant increase, if it is in line with his expectations, the price of the kilo will increase, but less ! Over the years, Champagne, in her wisdom, has always managed to find a satisfactory agreement, perhaps not for everyone, but for a good majority.

Suivez-moi !
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire