En visite dans le Cher, le Premier ministre Jean Castex a annoncé une enveloppe de près de 80 millions d’euros supplémentaires pour les viticulteurs. Après les 170 millions d’euros accordés en mai dernier.

Au total, les viticulteurs estiment que la crise sanitaire a engendré un manque à gagner d’au moins 1,5 milliard d’euros en raison de la mise à l’arrêt des bars, restaurants, rassemblement festifs et du tourisme.

Selon les représentants du secteur, la filière viticole française nécessitait un doublement des aides accordées jusqu’à présent (européennes et nationales), soit 350 millions d’euros au total, pour faire face à la crise.

Dans le détail, l’enveloppe additionnelle doit servir à renforcer les aides à la distillation (+56 millions, 211 au total) et au stockage des excédents (+20 millions, 35 millions au total). Le dispositif de distillation, permis par Bruxelles et financé sur fonds européens, subventionne la transformation des vins invendus en alcool qui servira dans la fabrication de bioéthanol, de parfums ou de gel hydroalcoolique.

(source Boursorama)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.