Depuis quelques années, la société Le Rafidin traite les co-produits liés à l’or champenois tout en préservant l’environnement et en prônant le développement durable.  Les aignes, constituées de pulpes, pépins, rafles et du jus non extrait du pressurage, sont l’autre manne de la Champagne liée aux vendanges (environ 100 000 tonnes). Et les traiter est une obligation […]
Cet article n'est disponible qu'aux membres : connectez-vous à votre compte
SI vous n'êtes pas encore membre, cliquez ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.