À peine les sécateurs rangés ou prêts à l’être, l’interprofession champenoise planche déjà sur d’autres dossiers. Chercher et trouver et avancer, cela pourrait être le crédo de la Champagne, et comme le souligne Jean-Marie Barillère, président de l’Union des Maisons de Champagne, « depuis 300 ans, et en dépit des nombreuses crises qu’elle a traversées, la Champagne […]
Cet article n'est disponible qu'aux membres : connectez-vous à votre compte
SI vous n'êtes pas encore membre, cliquez ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.