Accueil Consommation Le Baromètre SOWINE/DYNATA 2022 est publié

Le Baromètre SOWINE/DYNATA 2022 est publié

Le Baromètre SOWINE/DYNATA 2022 dresse un panorama complet du vin, du champagne, des spiritueux et des bières et précise les grandes tendances de consommation des Français. Quel est le profil des consommateurs de vin et spiritueux en France ? Quelles sont leurs habitudes de consommation et d’achat ? Quelles sont leurs préoccupations lors de l’acte d’achat ? Comment le digital influence-t-il l’acte d’achat et la perception des vins et spiritueux ?

Le rapport des Français au vin évolue. Ainsi la boisson alcoolisée préférée des Français depuis 2015 reste les vins tranquilles (49% -1 point) qui sont en 2022 au coude-à-coude avec la bière. La bière qui connaît une nette progression depuis 2021 (51% +12 points).

Le vin reste en première position des boissons alcoolisées préférées pour les femmes (45%) alors que les hommes préfèrent la bière (59%). Le champagne reste à la troisième position pour les deux sexes (31%). Les spiritueux en cocktails sont cités par près d’un Français sur cinq.

Le Baromètre SOWINE/DYNATA 2022 montre que les vins tranquilles sont davantage préférés par les générations plus âgées : écart de 28 points entre les 18-25 ans (33%) et les 60-65 ans (61%). En 2010, 35% des Français se considéraient amateurs éclairés en matière de vin. Depuis, le niveau des Français s’est affirmé puisqu’en 2022, ils sont 47% à se considérer comme tels. La progression du niveau de connaissance en vin des Français est tendancielle depuis 12 ans : la part de néophytes a reculé de 15 points au profit de celle des amateurs éclairés (47% en 2022) et des connaisseurs/experts (4% +3 points depuis 2010).

Connaissance des consommateurs 

Bordeaux, Bourgogne et Champagne (réponses à la question : « Pour les vins français, quelles sont les régions viticoles dont vous consommez le plus souvent les vins ? ») Les vignobles de Bordeaux sont davantage plébiscités par les amateurs éclairés (48%) et les connaisseurs/experts (48%). La Bourgogne connaît un rebond auprès des connaisseurs/experts (48% +19 points) tout comme la Champagne (38% +3 points). Le Rhône confirme sa hausse chez les connaisseurs/experts (28% +2 points) et amateurs éclairés (24% +1 point). L’Alsace occupe la 4ème place chez les néophytes (19%). Le Languedoc se tient à la 5ème place chez les connnaisseurs/experts (24% + 4 points). La Provence est à la 5ème place des régions plébiscitées par les amateurs éclairés (18%) et les néophytes (19%).

Le champagne voit également sa consommation, et les moments qui y sont associés, évoluer : elle baisse lors de soirées (43% -8 points) au profit d’autres moments du quotidien comme l’apéritif (35% +3 points) ou au cours d’un repas (16% +5 points).

Budget des consommateurs

En 2022, le budget moyen alloué à l’achat d’une bouteille de vin poursuit son augmentation. La catégorie 11-20€ atteint 56%, soit + 34 points depuis 2013, et la catégorie plus de 20€ pour l’achat d’une bouteille représente 23%, soit + 17 points depuis 2013. Une tendance plus forte pour ceux qui s’intéressent à l’univers du vin : les consommateurs qui s’intéressent à l’univers du vin octroient un budget moyen à l’achat d’une bouteille de vin plus important que le budget moyen des Français pour le même achat. En effet, parmi les consommateurs qui allouent un budget entre 11 – 20€, 59% s’intéressent particulièrement à l’univers du vin. Et parmi les consommateurs prêts à payer plus de 20€ une bouteille de vin, 69% s’intéressent particulièrement à l’univers du vin.

Le Baromètre SOWINE/DYNATA 2022 révèle que 75% des acheteurs achètent du vin uniquement dans un conditionnement bouteille. Cependant, les codes historiques évoluent avec une consommation de vin dans d’autres types de conditionnement que la bouteille pour 25% des Français. Une tendance plus forte chez les hommes (29% vs 20% chez les femmes) et les 18-25 ans avec 30% d’acheteurs (vs 19% chez les 50-65 ans). Les autres conditionnements achetés sont à 62% le BIB (Bag-in-Box), suivi par le vin en vrac (25%) et le vin en canette (21%). Le prix est le premier élément de choix lors de l’achat d’un vin conditionné hors bouteille (pour 58% des acheteurs), suivi par le volume (37%), la qualité (33%) et la praticité (31%). des acheteurs achètent du vin uniquement dans un conditionnement bouteille.

Réseaux sociaux et ventes en ligne

Le monde du vin évolue au rythme de la digitalisation et des nouvelles tendances. Aujourd’hui, Instagram est la plateforme la plus engageante dans le secteur des vins et spiritueux : 32% des utilisateurs d’Instagram y suivent des domaines, châteaux, marques ou producteurs de vins. Malgré l’essor de l’utilisation des réseaux sociaux comme Instagram (60% +4 points) et TikTok (41% +8 points), le nombre de Français suivant des comptes d’influenceurs et ayant acheté un vin recommandé par lesdits influenceurs diminue (23% -5 points). Cette tendance reste toutefois plus forte chez les jeunes : 39% pour les 18-25 ans et 35% pour les 26-35 ans. Cette évolution s’explique par la montée en compétence des consommateurs Français qui s’intéressent de plus en plus à l’univers des vins et spiritueux, curieux de découvrir par eux-mêmes de nouveaux artisans et savoir-faire, et motivés par la connaissance des produits qu’ils consomment. Un grand acheteur de vin sur deux achète du vin recommandé sur les réseaux sociaux qu’il suit (-3 points), un chiffre qui monte à 66% pour les grands acheteurs de vin en ligne (=2021). Derrière ces écrans, les habitudes d’achat ont largement évolué depuis la pandémie.

Si, en 2021 46% des Français achètent du vin en ligne, plus haut chiffre depuis la création du Baromètre SOWINE/DYNATA en 2010, cette donnée redescend à 41% en 2022. Cependant malgré la réouverture des commerces, le nombre d’acheteurs en ligne ne redescend pas à son niveau d’avant la pandémie, signe que les habitudes ont structurellement évolué durant cette période. L’achat en ligne reste davantage répandu chez les 18-25 ans (55%), chez les 26-35 ans (53%) et chez les connaisseurs/experts en vin : un quart sont des grands acheteurs de vin en ligne (+3 points). Les sites internet de la grande distribution sont en première place avec 33% des acheteurs en ligne (+5 points), mais les sites de producteurs (30%) et de cavistes (25%) viennent challenger cette position. Un tiers des acheteurs de vin sur internet ont un panier moyen allant de 31 à 50€. La moitié des acheteurs (48%) comptent de 3 à 6 bouteilles dans leur panier et 23% des acheteurs comptent 7 à 12 bouteilles.

Les hard seltzers font parler d’eux

Moins mais mieux » pourrait-être l’un des apprentissages du Baromètre SOWINE/DYNATA 2022. La tendance des vins et spiritueux sans alcool ou à faible teneur en alcool continue de faire parler d’elle. Les Français sont de plus en plus consommateurs de ces boissons (29% +2 points depuis 2021). Une tendance qui parle majoritairement aux jeunes : 44% des 18-25 ans en consomment. Les hard seltzers sont même l’une des boissons alcoolisées préférées pour 4% des 26-35 ans. Les Français consomment des boissons sans alcool ou à faible taux d’alcool pour plusieurs raisons : pour consommer moins d’alcool (40%), pour faire attention à leur santé (38%), pour son goût (33%) et pour le peu de calories associées (20%). 18% des Français déclarent d’ailleurs consommer des boissons à faibles teneur en calories dont 28% des 18-25 ans, 26% des 26-35 ans et 10% des 50-65 ans. Une consommation majoritairement en Île-de-France avec 27% contre 18% en région Nord-Est, 16% dans le Sud-Est, 14% dans la région Sud-Ouest et 13% en Nord-Ouest.

Si vous voulez en savoir encore plus, c’est ICI


Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

Article précedentLe champagne Rose Brut de Besserat de Bellefon pour la Fête des mères
Article suivantCampana, une oeuvre contemporaine au Champagne Taisne Riocour (Les Riceys)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.