Le Président de la République, Emmanuel Macron, opposé au “Janvier Sec” (Dry January)

Un joli cadeau : un millésime de Champagne de Saint Gall 1977 (année de naissance d’Emmanuel Macron)  (photo SGV)

Pas de “Dry January”, Pas de “Tournée Minérale” !  En visite hier à Epernay, alors qu’il déjeunait avec les co-présidents du Comité Champagne, Jean-Marie Barillère pour l’Union des maisons de Champagne (UMC) et Maxime Toubart pour le Syndicat général des vignerons (SGV), le Président de la République  se serait fermement opposé à la tenue d’un « janvier sec ».

Le site Visitphère en faisait sa “Une” jeudi soir. Sous la plume de Marion Sepeau Yvaldy ,on en apprend un peu plus. “« Le président de la République nous a affirmé qu’il n’y aura pas de « Janvier Sec » » rapporte Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons de la Champagne et co-président du Comité Champagne, à l’issue de son déjeuner avec le président de la République ce 14 novembre. En visite à Epernay, Emmanuel Macron a partagé la table des deux co-présidents Comité Champagne (dégustant notamment le Champagne de Damien Hugot, mais également un coteaux champenois blanc de Charles Dufour et un coteaux champenois rouge de René Geoffroy). Le président, qui n’a jamais caché son penchant épicurien s’est, semble-t-il, offusqué qu’une telle proposition soit envisagée. « Vous pouvez faire savoir qu’il n’y aura pas de « Janvier Sec » nous a-t-il dit » indique Maxime Toubart. La Champagne obtient ainsi une position présidentielle qui ne manquera pas de soulager la filière viticole française quelque peu crispée autour de ce projet incitant les Français à la sobriété pendant un mois.”.

Il a également été question de la loi EGAlim,  de l’hébergement des vendangeurs et des ZNT riverains. Je vous laisse le lien pour lire le papier dans son intégralité (Lire ICI)

Et en cas où la vie des “grands de ce monde” vous plaît, je vous mets le lien du journal l’Union qui titre “Qu’a donc dégusté Emmanuel Macron en Champagne?” Lire ICI). Mais comme je sais que certains ne sont pas abonnés, voici ce qui est écrit dans l’article :  “Cuisine régionale, de saison, accordée à des vins de Champagne : voilà le menu concocté par Patrick Michelon, chef (une étoile au Guide Michelin) des Berceaux à Épernay qu’il a fondé il y a près de vingt ans. Le président de la République s’était entouré d’élus locaux, représentants de l’État, de filière viticole et agricole ainsi que de conseillers politiques pour déjeuner dans la cité sparnacienne. Une douzaine de personnes ont pu découvrir le savoir-faire du chef d’origine alsacienne. Saison automnale oblige, le chef avait donc préparé une entrée mettant en valeur les champignons, des cèpes en l’occurrence, ainsi que des noix. Cette tourte croustillante a été accordée au coteau blanc « Lieu-dit Les Vignes de Mizy » 2014 du champagne Dehours. En plat de résistance, le poisson – un turbot rôti – a été préféré à une viande, associé à un beurre de coquillages pouvant rappeler le sous-sol crayeux de la Champagne. Le coteau rouge, « Cumières Rouge » Pinot Noir 2009 du champagne René-Geoffroy, a été associé à ce plat. Enfin, un dessert, toujours de saison, autour de la poire était proposé aux papilles de connaisseurs, marié au blanc de blancs du champagne Damien Hugot. Un menu qui a laissé la part belle aux vins tranquilles de Champagne, moins connus que les effervescents, mais tout à fait adaptés à la gastronomie“.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :