Mais qui est le plus riche en Champagne (…ou non loin) ?

Photo réalisée par Michel Jolyot.

Oui oui oui,  amis et amoureux du champagne, je sais que vous connaissez la réponse !

C’est un peu le who’s who de qui est le plus riche en France ….Le désormais traditionnel classement des 500 fortunes françaises est paru dans le magazine Challenges. Sans surprise c’est Bernard Arnault qui arrive en tête.  Bon, comme c’est un article que je fais régulièrement suite à la publication de Challenges (lire mon classement en 2018) , comme il fait chaud, comme je suis un peu en zone “farniente” voire un peu “feignasse”,  j’ai préféré laisser faire les autres et décidé de mettre en valeur un article de mon journal préféré, soit l’union qui  a refait le classement façon “régionale” ( donc avec les Champenois). Pour les autres (qui sont intéressés par les fortunes françaises partout en France),  je mets le lien de Challenges ICI

1 er : Bernard Arnault (LVMH, champagne), 90 milliards d’euros. La fortune du patron, notamment, des champagnes Moët & Chandon, Krug, Veuve Clicquot, Ruinart, Mercier, Dom Perignon, a progressé de 16 %. C’est certes moins que les + 56 % de l’an passé mais cela le situe à la 3 e place des grandes fortunes mondiales.
28 e : Gilles Hennessy et familles Hennessy, Moët et Chandon, 3,9 milliards d’euros. Ces familles ont cédé leur maison à LVMH dans les années quatre-vingt en échange de centaines de milliers d’actions du groupe de luxe. Elles profitent de l’envolée du cours pour voir leur fortune progresser de 100 millions d’euros en un an. En revanche, elles perdent deux places au classement.
75 e : Christopher Descours et sa famille (Charles Heidsieck et Piper-Heidsieck), 1,3 milliard d’euros.La famille qui détient les champagnes Charles Heidsieck et Piper-Heidsieck ainsi que d’autres marques de luxe comme Weston, Bonpoint, progresse de deux places cette année… Elle refuse de figurer au classement et conteste l’évaluation de Challenges.
109 e : Michel Soufflet et sa famille (agroalimentaire), 850 millions d’euros. Cette famille de Champenois possède le principal céréalier-malteur mondial. L’évaluation de sa fortune a été revue à la baisse cette année par Challenges pour passer de 1 milliard à 850 millions.
114 e : Frédéric Rouzaud et sa famille (Roederer, Deutz), 830 millions d’euros. Propriétaire en champagne (Roederer et Deutz), la famille Rouzaud possède aussi différents vignobles en France. Sa fortune professionnelle est restée stable cette année.
145 e : Didier Deconinck et sa famille (Tarkett), 625 millions d’euros. Spécialiste des revêtements de sols, l’entreprise est née dans les Ardennes sous le nom de Sommer-Allibert. Tombée dans le rouge il y a deux ans, la famille avait perdu 66 places en un an. Elle recule encore de 21 places cette année avec un cours en bourse qui s’est légèrement érodé.
166 e : Jean-Jacques Frey et sa famille (Billecart-Salmon), 570 millions d’euros. Le Franco-Suisse et sa famille possèdent des vignes en Champagne, dans le Bordelais et en Bourgogne, 45 % de la maison Billecart-Salmon, de l’immobilier commercial. En progression de trois places cette année.
225 e : Carol Duval-Leroy et sa famille (champagne), 400 millions d’euros. Elle possède avec ses trois fils la maison de champagne du même nom fondée en 1859 comptant un domaine de près de 200 hectares de vignes pour 60 millions de chiffres d’affaires.
274 e : Alexandra et Stéphanie de Nonancourt et leurs familles (Laurent-Perrier), 340 millions d’euros. Après une belle progression l’an passé, la fortune des deux sœurs, qui possèdent la majorité de cette maison de champagne avec leur famille (61 %), se stabilise pour ce palmarès 2019.
278 e : famille Bollinger (champagne), 330 millions d’euros. Fortune stable d’une année sur l’autre pour les héritiers du champagne de James Bond qui possèdent les champagnes Bollinger et Ayala ainsi que des vignes en Bourgogne et dans la Loire.
278 e : Jean-Pierre Cointreau (champagne Gosset), 330 millions d’euros. Progression d’une quinzaine de places et de 30 millions d’euros cette année pour la famille qui possède le groupe de spiritueux Renaud Cointreau ainsi que le champagne Gosset d’Aÿ.
291 e : Thomas Henriot et sa famille (champagne), 320 millions
d’euros. Cette famille d’origine champenoise possède depuis huit générations la maison de champagne qui porte son nom ainsi que des maisons en Bourgogne, des vignes en Espagne et en Italie. Classement stable.
300 e : Alain Thiénot (champagne), 300 millions d’euros. Stabilité cette année dans le classement pour le groupe familial qui gère 750 hectares de vignes et détient, outre le champagne à son nom, Canard-Duchêne, Joseph Perrier et un négoce dans le Bordelais.
337 e : Paul-François Vranken et sa famille (Vranken, Pommery), 265 millions d’euros.Fortune professionnelle stable pour le PDG de la maison qui possède les champagnes Vranken, Pommery et Heidsieck ainsi que des vins rosés dans le sud de la France et un domaine au Portugal.
349 e : familles Pol-Roger et de Billy (champagne), 250 millions d’euros. Forte baisse pour les héritiers du champagne préféré de Churchill dont la fortune professionnelle a diminué de 110 millions d’euros en un an, après avoir fortement augmenté en deux ans. Cela peut s’expliquer par sa sortie de la Bourse l’été dernier.
436 e : Bruno Paillard (Lanson), 190 millions d’euros. Outre le champagne à son propre nom qu’il a créé en 1981, le PDG détient 42 % du groupe Lanson coté 277 millions de chiffre d’affaires. Il a perdu une quarantaine de places cette année et sa fortune estimée diminue de 15 millions d’euros.
443 e : Patrick Ballu (Exel industries), 180 millions d’euros. Le Champenois, président du conseil d’administration, détient 48 % de l’entreprise qu’il a fondée en 1987. Le groupe, coté, a perdu 45 % de sa valeur depuis 2018. Ce qui explique qu’il perde 161 places au classement Challenges et que sa fortune a été divisée par deux en un an.
Deux entrées cette année avec Antoine Frey (immobilier)
et Michel Gobillot (Leclerc)
467 e : Antoine Frey (Immobilier), 170 millions d’euros. Le Rémois dirige une foncière (dont il possède 30 %) spécialisée dans les centres commerciaux de plein air : une dizaine sont déjà ouverts et huit sont en construction. Il fait son entrée dans le Top 500.
485 e : Michel et Guillaume Gobillot, Céline Guillou et leurs familles (distribution), 160 millions d’euros. Le président du Champagne Châlons Reims Basket fait son entrée dans le classement Challenges des 500 fortunes. Il possède notamment, avec ses enfants, plusieurs hypers Leclerc et leurs galeries et des drives.”
 
Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.