C’est l’actu « Vroum-Vroum » du moment ! Le sparkling wine Ferrari (rien à voir avec la marque de voiture) va donc servir de douche aux vainqueurs de la Formule 1®. Pourtant si on se souvient, c’est bien Moët & Chandon, l’été dernier, qui s’était porté au secours de ces courses automobiles en offrant au sens propre du terme des jéroboams de Moët Impérial (lire ici) afin de célébrer comme il se doit, et il est de tradition, les trois gagnants sur le podium. Remplaçant ainsi au pied levé le Champagne Carbon (lire ici) qui lui même succédait à G. H. Mumm.

Juste pour l’anecdote, C’est en 1950 que le 1er Championnat du Monde de F1 (Grand Prix de France) est sponsorisé par deux grands amateurs locaux de courses automobiles Paul Chandon Moët et son cousin le Comte Frédéric Chandon de Brailles. Le choix du circuit pour cette course de prestige exceptionnel se justifiait par 25 années de courses automobiles organisées à Reims. La compétition eu donc lieu au cœur de la champagne et les dirigeants de cette Grande Maison offrirent publiquement au célèbre vainqueur Juan-Manuel Fangio, un jéroboam de Moët et Chandon. (source Union des maisons de champagne)

Cette époque est donc terminée (tout au moins juqu’en 2023, date d’expiration du contrat qui lie la Formule 1 à la maison italienne), et le fameux rite du « champagne shower » va donc se transformer en « sparkling wine shower ». A priori pour la Formule 1,  du moment que ça mousse…


Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.