Martell Mumm Perrier-Jouët va déployer une nouvelle série d’actions dans ses vignobles champenois et cognacais

Martell Mumm Perrier-Jouët(groupe Pernod Ricard) accélère son engagement environnemental avec un programme viticole d’agriculture régénératrice. Dans le cadre de la feuille de route sociale et environnementale du groupe à horizon 2030, « Good Times from a Good Place », Martell Mumm Perrier-Jouët (MMPJ)va déployer dans les prochains mois une nouvelle série d’actions dans ses vignobles champenois et cognacais. Dans un communiqué, MMPJ explique que cette démarche s’inscrit pleinement dans le pilier « Préserver nos terroirs » pour lequel Pernod Ricard s’engage à ce que, d’ici 2025, des pilotes d’agriculture régénératrice soient mis en place dans au moins 8 régions viticoles à travers le monde.

La feuille de route 

Pour accélérer sur l’agriculture régénératrice, les équipes de Martell Mumm Perrier-Jouët ont donc mis en place, en février, une série d’ateliers pour co-construire la feuille de route des mois à venir. Un premier groupe de travail s’est réuni mardi 24 février dernier à Cognac avec l’implication de nombreuses parties prenantes internes à Martell. Un second atelier se tiendra en Champagne le 10 mars prochain avec les équipes de Mumm Perrier-Jouët. Une fois ces grandes actions définies, les premières expérimentations seront mises en place dès cette année sur certaines parcelles des Vignobles Mumm Perrier-Jouët et des Domaines Jean Martell. C’est donc une nouvelle étape en termes de développement durable pour les vignobles champenois et cognaçais de la filiale de Pernod Ricard, qui sont d’ores et déjà respectivement certifiés Haute Valeur Environnementale et Viticulture Durable Champagne ainsi que Certification Environnementale Cognac. Fort de 8 années passées à explorer les différentes facettes de la viticulture durable, à travers des expérimentations et des innovations, MMPJ souhaite à présent consolider son savoir-faire et opérer une véritable transformation de ses vignobles.

Sébastien Roumegous (fondateur des sociétés Biosphères et du CDA (Centre de Développement de l’Agroécologie).

« La viticulture régénératrice est une approche holistique… »

Pour mener à bien ce programme, la filiale est par ailleurs accompagnée par un expert en agroécologie reconnu à travers le monde, Sébastien Roumegous, fondateur des sociétés Biosphères et du CDA (Centre de Développement de l’Agroécologie). Membre de l’association « Pour une Agriculture du Vivant », dont Pernod Ricard est membre, il intervient depuis plus de 10 ans dans le conseil en transition agroécologique pour divers pans du secteur agricole et accompagne pour la toute première fois une entreprise viticole. Il a débuté son travail auprès des vignobles de Martell Mumm Perrier-Jouët en 2020 en menant une étude approfondie des pratiques viticoles et en évaluant la qualité des sols. Il a pu également apprécier les compétences techniques des équipes en matière d’agriculture régénératrice mais aussi leur enthousiasme et leur grande motivation. Pour Bernard Pineau, Responsable Viticulture durable chez Martell Mumm Perrier-Jouët,  » La viticulture régénératrice est une approche holistique qui prend en compte l’ensemble de l’écosystème du vignoble. On ne s’intéresse pas uniquement à la vigne, mais on travaille à protéger et améliorer la vie des sols et leur fertilité naturelle. C’est une approche globale qui nous permettra d’améliorer notre résilience face au changement climatique, de préserver et d’enrichir la biodiversité, à l’échelle de tout le terroir et d’assurer la qualité de nos récoltes tout en sécurisant les rendements. Extrêmement à l’écoute et avec une réelle volonté de coconstruire en tenant compte des problématiques de chacun, Sébastien est le partenaire idéal pour faire de cette démarche un succès « .


 Soutenez La Champagne de Sophie Claeys

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.