Reims-Epernay, Epernay-Reims, le téléphone pleure !

Le fameux « Zut, attends ça va couper j’arrive sur la Montagne… » a le don de mettre les nerfs en boules ( pour ceux qui me connaissent c’est vrai qu’il en faut peu ! ). Juste une constatation.Un petit bout de mauvaise humeur !  Ça faisait longtemps que j’avais envie d’exprimer sur la situation*.   C’est sûr que ces constatations sont locales, mon lecteur étranger à la circulation de la RN 51  peut d’ailleurs e se demander ce que j’évoque. Pour tous les autres, vous connaissez la situation !  Cette route est comme un jour sans fin : on sort de Reims ou d’Epernay avec difficulté, on arrive sur le rond-points de Champfleury, ou la montée d’Epernay, et là, on aperçoit un poids lourds qui le contourne et s’engage sur la RN 51. Bien sûr certains vont le doubler sur la côte de Montchenot ou d’Epernay. Mais bon, tout le monde sait qu’il aura un autre, puis un autre et encore un autre sur la route. Donc on ne joue pas au kakou, et on prend son mal en patience.  Un peu de radio, une once de queen B ( chacun ses goûts! ) et un petit coup de fil d’un copain, d’une relation, de son cher et tendre, de maman…Et c’est là que le bât blesse. A peine les potins relatés, la question posée, le secret échangé que les trous s’installent dans la conversation au fil des kilomètres  jusqu’au blanc total. De fait, c’est la fameuse zone blanche. Et c’est parti pour rappeler, tomber sur la messagerie, pester,  re-rappeler, laisser un message, pester,  raccrocher, injurier…  et ainsi de suite jusque l’arrivée sur Champillon ou sur Montchenot (ça dépend dans quel sens vous roulez). Vous allez me dire que ce n’est pas très grave. Toutefois cette route incarne un des fers de lance de la Champagne avec à un bout le SGV  (Syndicat général des vignerons) et le Comité Champagne,à Epernay, à l’autre bout, l’UMC (Union des maisons de champagne) à Reims. Besserat de Bellefon, Perrier-Jouët,  Moët… à un bout, Veuve-Clicquot, Lanson, Mumm à l’autre bout…De quoi se dire des sujets d’importance (prix du kilo, contrats d’appros,  viticulture durable…) sont évoqués par des femmes ou des hommes importants sur le trajet. Bon,  bref, on ne peut rien y faire….Je vous avais prévenu, c’est juste une constatation. Pas de solution, pas de conclusion.

Cependant un petit point route

En revanche, juste pour le fun, ,voici quelques infos pratiques à propos des travaux qui  ont débuté depuis mi-avril et devraient durer quatre mois. Des travaux dont l’objectif est de fluidifier la circulation. La première phase concerne le secteur de Sainte-Imoges,  entre deux routes départementales, la RD71 et la RD951.  Les premiers travaux consisteront à créer une chaussée provisoire des deux côtés de la route. Une fois les chaussées terminées, la RD951 qui relie Reims à Épernay sera provisoirement coupée, le temps de construire le nouveau rond-point. Le contournement devrait rallonger le temps de trajet de seulement quelques minutes. Puis, une deuxième phase doit débuter cet été. En arrivant de Reims, une deuxième voie sera rajoutée au rond-point de Dizy pour …fluidifier la circulation. Ensuite,  la dernière phase des travaux qui est encore à l’étude concerne une nouvelle bretelle à Champfleury dans le sens Reims-Épernay pour contourner le centre commercial Leclerc.  Chaque jour, près de 16 000 véhicules empruntent cette route.

*je suis équipée d’un bluetooth dans la voiture

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :