Trophée Duval-Leroy : le meilleur jeune sommelier est une sommelière

Trophée Duval-Leroy en présence de Philippe Faure Brac, Meilleur Sommelier du Monde 1992. (photo Jean Bernard)

C’est à Vertus que s’est déroulée hier la sixième édition du Trophée Duval-Leroy consacrant le Meilleur jeune sommelier de France 2019.  Ce sera une Meilleure jeune sommelière. Cinq mois après la victoire de Pascaline Lepeltier (Meilleur sommelier de France 2018),  le titre de Meilleur jeune sommelier de France revient à une jeune femme, Charlotte Guyot,  qui est en poste chez la Mère Brazier à Lyon.

Juste pour l’histoire : tous les deux ans, le Trophée Duval-Leroy est un concours de sommellerie français pour les jeunes sommeliers.  Ce concours a succédé au Trophée Ruinart ayant cessé en 2007.  La première édition de ce concours en collaboration avec le champagne Duval-Leroy a eu lieu en 2009 et a rassemblé 168 participants.

C’est L’Union de la sommellerie française qui organise les épreuves de présélections et amène le nombre de demi-finalistes à 12 candidats ( 7 hommes et 5 femmes en 2019)  pour en retenir quatre pour la finale.

Pour cette finale 2019, le programme comportait une épreuve de quatre ateliers : dégustation d’un vin rouge, l’identification d’eaux-de-vie et liqueurs,  le service d’un magnum de champagne et une sélection de vins pour un repas sur un même atelier, puis le décantage d’un vin rouge.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire