Bulles royales avec Nathalie Laplaige, chef de caves de Joseph Perrier

Nathalie Laplaige dans les caves de la maison Joseph Perrier à Châlons-en-Champagne.

C’est la force tranquille du champagne Joseph Perrier !  Nathalie Laplaige  a été durant plus de dix ans, oenologue au sein de l’équipe de Laurent Fédou, chef de caves de Canard-Duchêne et grande autorité des vins du groupe Thiénot, avant d’être nommée chef de caves en 2017 chez Joseph Perrier,, unique maison de champagne de Châlons-en-Champagne (lire ici). Quand un chef de caves est nommé, il faut que l’harmonie s’instaure entre les vins et le vinificateur, que l’alchimie fonctionne ! L’équilibre fonctionne pour Nathalie Laplaige. Sympathique et dynamique, elle présente les champagnes de la maison avec fierté et enthousiasme, et  je le rappelle encore et encore,  les chefs de caves nouvellement promus doivent le plus souvent présenter des cuvées élaborées par leurs prédécesseurs, ce qui demande beaucoup de modestie et… force l’admiration.

Prenons le fer de lance de la marque, la Cuvée Royale, le brut sans année. Un champagne droit et gourmand dont la base est la vendange 2014. C’est un vin « champenois », soit 35% de chardonnays, 35% de pinots noirs et 30% de meuniers. Il est dosé à 7/8 gr,. Passons à une autre Cuvée Royale,  leblanc de blancs issu des crus de Bassuet, de la côte des blancs et du vignoble maison de Cumières, un vin racé et délicat.   Un autre blanc de blancs lui succède avec la cuvée Esprit Victoria, un extra-brut millésime 2010, un éphémère dosé à 4/5gr, se dévoile toute en séduction. Très séduisant également, le millésime Cuvée Royale 2008 avec 50% de chardonnays,  41% de pinots noirs et 9% de meuniers (dosé à 5 gr) . On y retrouve les terroirs d’Ambonnay, de Bouzy, de Cumières, Chouilly et Avize. Deux rosés sont proposés. Le premier, très fruité, aux arômes compotés, à base de pinots noirs de la Montagne de Reims, le second, un Esprit Victoria, rosé millésimé 2010 élaboré avec 18% de vin rouge issu de Cumières, aux notes de kirstch et de cerise. On termine la dégustation avec la superbe Josephine 2008, une cuvée voluptueuse et épicée dont le dosage a été spécialement ajusté en extra brut, puis par une cuvée parcellaire, la Côte à Bras (près de Cumières), un blanc de noirs nature vintage 2010, puissant et iodé, presque « océanique » !

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire