C’est un chevalier de la croisade de l’exacte “maturité” en Champagne. “La maturité vraie ! ” tient à préciser Jean-Baptiste Lecaillon, chef de caves de la maison Roederer. Bien sûr, la floraison du mois de mai suivie de la canicule d’août ont avancé les vendanges de trois semaines, mais en Champagne, on commence à connaître ce type de phénomène lié au réchauffement climatique. Force est de constater que depuis trois ans, la succession de ces années “chaudes” ont et vont permettre de cueillir du beau et du bon.  Et bien sûr qui ne serait tenté de vite rentrer sa récolte pour être tranquille et parer au plus urgent face à une météo oscillant entre un soleil de plomb et des averses de pluie.

Et pourtant, au titre de sa casquette de chef de caves, mais également en tant que co-président de la commission technique du Comité Champagne, Jean-Baptiste Lecaillon veut convaincre de la nécessité d’attendre pour atteindre cette fameuse “maturité vraie” : il faut garder son sang-froid et changer nos curseurs en ne se fixant pas automatiquement sur les degrés. Et surtout faire attention au mot Précoce !“.  Et de prendre exemple sur les générations précédentes : “nos anciens vendangeaient quand les raisins étaient rouges, des raisins qu’ils mangeaient. Il suffit de se souvenir du millésime 1959 pour se rappeler que les vendanges ont débuté le 14 septembre avec un degré moyen de 12, 5%”.Un autre exemple avec le millésime 1976, ” avec une même maturité et une même vitesse, la vendange a eu lieu en septembre“.

Avec les trois dernières vendanges d’exception, le chef de caves de la maison Roederer fait remarquer “que l’on est devant une trilogie superbe. Trente ans après, nous retrouvons devant le phénomène de la trilogie des superbes millésimes 1988, 1989 et 1990“. On ne peut que l’espérer.

Jean Baptiste Lecaillon débutera ses vendanges à Cumières vendredi 21 août.

Devenez Membre, soutenez La Champagne de Sophie Claeys

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.