©Michel Jolyot

C’est le Champagne Day ! Et franchement, cela ne peut pas mieux tomber, la journée la plus maussade, que l’on pourrait qualifier de journée du Couvre Feu, me semble idéale pour célébrer la plus festive boisson du monde. Une journée à faire sauter les bouchons jusqu’à l’aube pour les plus chanceux, jusqu’à minuit pour les 38 nouveaux départements concernés par ces mesures sanitaires et jusqu’à 21 heures à Paris voire par e-apéro.  Soit dit, si les flacons sont débouchés chez soi, entre à peine six personnes résidant à domicile, on ne voit pas pourquoi la fête ne durera pas toute la nuit.

Bref, pour lutter contre l’acrimonie et le moral en berne, il est évident que le champagne peut être un bon (et beau) soutien*, non pour vaincre, le virus (lire ici), mais notre mauvaise humeur. Cette sorte d’amertume liée aux petits effets pervers de sa propagation à l’instar, et en autres, de notre liberté légèrement écornée ces derniers temps. Ouie, oeil, odorat et goût, en le dégustant, on entre ainsi dans un monde de délicatesse, de légèreté et d’effervescence qui permet d’entrevoir la vie d’une façon un peu plus rose (même si vous ne prenez pas de champagne rosé !) et pourquoi pas un peu plus gaie. C’est vraiment le temps du Champagne Day…tous les jours.

*Bien sûr l’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Devenez Membre, soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

 

1 COMMENT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.