Beau et costaud, dans sa poche une licence pour tuer, notre agent secret britannique préféré, James Bond se prépare pour le 25 ème opus de ces aventures (annoncé pour le printemps 2020).  Les grandes marques internationales auraient déboursé près de 75 millions de livres sterling pour être vues à l’écran avec l’espion britannique.

Parce qu’il le vaut bien, de son costume Tom Ford à la montre Omega en passant par son caleçon (Sunspel au cas où ), “007” est indiscutablement devenu un influenceur de luxe (soit dit, Heineken a versé 28 millions de livres  pour figurer dans le dernier film, Skyfall).

Ainsi on peut lire sur le Mirror et le très chic Robb Report  que le champagne Bollinger aurait payé environ 10 millions de £ pour renouer son association avec la franchise 007, qui remonte à 40 ans. Ce qui peut sembler “étrange” voire un peu décevant puisque la légende champenoise veut que ce partenariat soit un accord de gentlemen depuis 1973.  Lors du tournage de Live and Let Die,  l’équipe aurait contacté Moët pour les fournir, mais ces derniers ayant refusé, Christian Bizot, président de la maison Bollinger à l’époque, a alors proposé son aide en fournissant quelques flacons. A priori,  l’époque change,  business is business.

Juste pour l’info : «Spectre», le 24ème film de James Bond, a été un succès mondial au box-office et a rapporté 880 millions de dollars. Le film a battu un nouveau record du box-office au Royaume-Uni avec la plus grande ouverture de sept jours de tous les temps, avec 63,8 millions de dollars. Quant à  Skyfall, le 23ème film de la série, a rapporté 1,1 milliard de dollars dans le monde.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.