©Taittinger

Claude Taittinger, frère de Jean Taittinger, ancien maire de Reims et oncle de Pierre-Emmanuel Taittinger actuel président de Mission Coteaux Maisons et Caves de Champagne (Unesco), est décédé le lundi 3 janvier à Paris. Il était âgé de 94 ans. Ce grand homme de la Champagne a tenu les rênes de la maison éponyme durant quarante ans.

Après avoir terminé ses études à la Faculté de Droit et à l’Institut des Sciences politiques de Paris, Claude Taittinger entre en février 1949, à l’âge de 22 ans, dans la maison de Champagne familiale. Il y poursuivra dès lors sa carrière avec cependant deux interruptions, l’une qui l’amènera en Indochine comme correspondant de guerre en 1954, et l’autre qui le fera servir en Algérie en 1956.

Devenu directeur général à la suite de la mort accidentelle de son frère François en 1960, il exerce depuis lors les responsabilités de gestion du Champagne Taittinger dont il est devenu le président directeur général en 1969 ainsi que la présidence du groupe Taittinger — Société du Louvre (Hôtels Concorde, Hôtels Envergure, Cristalleries Baccarat, Parfums Annick Goutal).
Président du Syndicat de Grandes Marques de 1986 à 1992, Claude Taittinger figure parmi les ardents défenseurs de l’organisation professionnelle avec les vignerons et de l’appellation Champagne qu’il défendit en 1993 devant le juge de la Haute Cour de justice de Londres contre un prétendu « Champagne » à base de sureau qui fut condamné par la Cour d’appel en juin 1993.
Officier de la Légion d’honneur et décoré du Mérite militaire, Claude Taittinger consacre une partie de son temps disponible à l’enseignement de la gestion dans les écoles de commerce rémoises et parisiennes. Les recherches historiques sont le hobby principal de Claude Taittinger qui a publié :

– en 1987 : Thibaud le Chansonnier, Comte de Champagne (Perrin),
– en 1988 : Monsieur Cazotte monte à l’échafaud (Perrin),
– en 1990 : Saint Evremond ou le bon usage des plaisirs (Perrin),
– en 1996 : Champagne par Taittinger (Stock).

Source UMC


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.