Convaincre la Champagne de venir à Vinexpo Paris, le défi de Rodolphe Lameyse, directeur de Vinexpo

Il y croit dur comme fer ! Rodolphe Lameyse, directeur de Vinexpo, nommé au printemps dernier, a pris son bâton de pèlerin pour mener croisade en Champagne. Avec comme quête  : convaincre les Champenois de venir à Vinexpo-Paris (Porte de Versailles du 10 au 12  février 2020). Une sacrée mission !   Elle n’est pas simple. Pour la Champagne, désormais convaincue par la proximité et l’efficacité de Prowein à Dusseldorf, Vinexpo-Bordeaux n’est plus la terre sainte. C’est trop loin, trop cher, un peu dépassé…et cela ne rapporte plus autant (baisse de 30% du nombre d’exposants et de visiteurs à Vinexpo Bordeaux 2019). Rodolphe Lameyse le sait. C’est un professionnel des salons. Précédemment basé à Singapour, il dirigeait pour le compte du Groupe Informa le portefeuille Food & Hotel Asia, « le plus gros salon professionnel en Asie dédié à l’industrie Food – Beverage- Hotel Equipment« . C’est donc à lui que revient la charge de développer la marque Vinexpo, et particulièrement celle du futur Vinexpo Paris 2020. Comme il le souligne : « j’ai deux amours, mon pays et Paris ». 

Rodolphe Lameyse, directeur de Vinexpo

 

Ce Vinexpo Paris est donc une feuille blanche à écrire. C’est également un vrai challenge d’autant  que si les Bourguignons feraient cause commune en adhérant au projet,  » J‘ai organisé une réunion en Bourgogne avec les différents acteurs du vignoble, ,et ils me suivent  » affirme Rodolphe Lameyse, pour les Champenois, cela semble un peu moins aisé. Pas de réunion, mais du porte à porte entre Reims et Epernay pour porter la bonne parole. Une parole qui se veut très positive et ambitieuse :  » Avec notre position  à Paris,  nous devons devenir le premier salon au monde de vins et spiritueux. Une vraie signature française !  » (Et ne pas laisser aux Allemands la première place !).  Prendre un stand à Vinexpo Paris serait donc presque un acte patriotique. Certains à l’instar de Bollinger réfléchissent. « Les Champenois semblent plus timides  » constate Rodolphe Lameyse. En revanche, les deux consorzio Prosecco ont déjà pris leur place tout comme certains sparkling wine étrangers.  Pour Rodolphe Lameyse, c’est une évidence  : «  A Paris, nous serons l’alternative business au centre du monde. Une alternative de qualité avec des produits phares comme notre Avenue. » Une sorte d’avenue Montaigne des vins et spiritueux où les stands ressembleront à des boutiques de luxe où chacun pourra développer son concept. De quoi plaire aux grandes marques du champagne.

Même site, même date,  Wine Paris et Vinexpo Paris font cause commune en 2020.

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.