Pour le mois de février 2020,  les statistiques des expéditions de vins de champagne indiquent un volume de 14,7 millions de bouteilles, en baisse de 11,4% par rapport à celui de février 2019. Tandis que la France progresse de 1,1%, les exportations sont en chute : l’Union européenne accuse un recul significatif de 28,4% et les pays du reste du monde de 13,4%.

On s’en doutait le recul de l’Union européenne tient en partie à un mois de février 2019 où les expéditions de précaution avaient mené bon train vers le Royaume-Uni en anticipation d’un possible Brexit. Les volumes expédiés vers l’Union européenne en février 2020 demeurent cependant inférieurs à ceux expédiés en février 2018. Quant aux pays du reste du monde, au mois de février, les effets de l’épidémie Covid 19 ont commencé à impacter les échanges commerciaux, en particulier avec certains pays asiatiques.

Depuis janvier, les expéditions sont en diminution de 4,7% et s’établissent à 32,5 millions de bouteilles. Les expéditions des maisons reculent de 5,0% avec 25,1 millions de bouteilles. Tandis que la France maintient ses volumes, ceux des pays du reste du monde progressent de 6,1% et ceux de l’Union européenne fléchissent de 24,0%.  Les expéditions des coopératives, avec 3,1 millions de bouteilles baissent de 2,6% avec des disparités entre les marchés puisque la France se retranche de 9,9%, les pays du reste du monde de 3,0% et l’Union européenne continue à afficher une croissance de 18,1%. Les expéditions des vignerons sont en repli de 4,3% à 4,3 millions de bouteilles. La France, qui représente la majorité de leurs volumes, est en recul de 3,1%, les pays du reste du monde chutent de 28,6% tandis que l’Union européenne progresse de 4,9%.

Au total, la France, qui pèse 43 % des expéditions, diminue de 2 % à 14,0 millions de bouteilles. Les exportations sont en baisse avec des disparités selon les zones : l’Union européenne (-19,1%) représente 23,1% des expéditions, à 7,5 millions de bouteilles et les pays du reste du monde, en croissance de 4,4%, constituent 34,0% des expéditions avec 11,0 millions de bouteilles. Cette croissance des pays du reste du monde, surtout observée au mois de janvier, est en partie liée à des envois de précaution vers les Etats-Unis, en prévision d’un projet de surtaxes des vins français décidé par le gouvernement américain.

Sur douze mois, les expéditions sont en repli de 2,6% et atteignent 296,0 millions de bouteilles.

source Comité Champagne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.