Dossier Airbus : pas de droits additionnels sur le champagne aux Etats-Unis

Jean-Marie Barillère, président de l’Union des maisons de champagne, également président Comité National des Interprofessions des Vins à appellation d’origine et à indication géographique (CNIV)

On démarre par la bonne nouvelle : le champagne n’est pas sur la liste noire de Trump.  Le cognac et la maroquinerie non plus ! Les instances de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ayant donné leur accord concernant l’évaluation du préjudice dans le dossier Airbus, la liste des produits devant faire l’objets de droits additionnels est tombée. En tout quatorze sections répertoriant les produits concernés la liste ici.
Selon Jean-Marie Barillère, président de l’Union des maisons de champagne, c’est évidemment une bonne nouvelle pour la Champagne, mais ce dernier qui est également président du Comité National des Interprofessions des Vins à appellation d’origine et à indication géographique (CNIV), regrette les décisions américaines à propos des taxes sur les vins, et remarque : ” Nous avons d’ailleurs noté que seuls les vins français, espagnols, allemands et anglais ont été taxés, pas les vins italiens “”. Faut-il alors penser que seuls les vins des pays associés au consortium d’Airbus sont inscrits sur la liste  ? (NDLR : toutefois les Italiens paient pour leur pecorino et leur parmesan). A noter que le ratafia champenois, les coteaux champenois et le rosé des Riceys  font malheureusement partie des victimes du dossier Airbus. Pour Jean-Marie Barillère, la diplomatie de la commission européenne doit continuer à jouer son rôle pour encore négocier avec le gouvernement américain. La date de l’entrée en vigueur des droits additionnels est prévue pour le 18 octobre.

Juste pour l’info : en 2018, près de 23, 7 millions de cols ont été expédiées aux Etats-Unis pour un chiffre d’affaires de 577 millions d’euros.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.