C’est un peu un petit coin de paradis. Un bijou précieux dans un écrin de soie. Entre les lambris de la maison Deutz,  il règne une tranquillité.qui s’avère être trompeuse. Car n’oublions pas que nous sommes dans le royaume de Fabrice Rosset, le PDG de la maison d’Aÿ est un homme actif.Très actif. Alors son domaine de la Vallée du Rhône, Domaine Delas Frères vient tout juste de terminer sa rénovation, en Champagne, c’est la fin des vendanges.  Accompagné de Michel Davesne, son chef de caves, il serre des mains dans les différents déjeuners vendanges. Il congratule les uns et embrasse les autres, se félicite de cette récolte 2019 très satisfaisante, qui semble être annonciatrice ” d’un grand millésime”. Puis quelques minutes plus tard repart pour donner quelques coups de téléphone à l’étranger, avant de saluer des visiteurs américains dégustant une flûte de champagne dans les salons de la maison. Un petit mot, une petite blague pour tout le monde. Toujours aussi bel homme et charismatique, Fabrice Rosset est en pleine forme. Une forme qui se concrétise déjà par une croissance de 4 % pour l’année 2019 sur les marchés. Et si la France reste son champ d’action principal, le champagne Deutz se vend à 40 % sur les marchés internationaux. “De quoi nous laisser une belle marge de progression” affirme-t-il en souriant. Ensuite cette forme insolente est également due à de nouveaux projets en perspective. Pour un homme qui carbure à l’action, c’est que du bonheur !

Chambre d’hôtes et hommage à Lalique

Donc si tout va bien sous le soleil d’Aÿ, le patron du champagne Deutz ne tient pas pour autant à se reposer sur ses lauriers. Désormais le nouveau projet en cours, c’est l’oenotourisme. Le sien est déjà bien pensé. ” Grâce à un terrain qui nous appartient juste à côte, nous avons effectué une demande de modification de PLU pour y construire une nouvelle structure destinées à nos bureaux. Elle devrait être située juste à côté de la maison que nous rénoverons pour en faire un lieu d’accueil “. La “maison” est un bel hôtel particulier offrant une belle façade 19e. Son charme et son raffinement ne sont pas uniquement dû à son jeu d’architecture,le salon d’apparat, le salon chinois, le salon aux perroquets et plusieurs très jolies pièces nous mettent dans l’atmosphère d’un temps où l’on prenait son temps. Un temps que la maison aimerait partager avec ses visiteurs. Sous forme de chambre d’hôtes de luxe, d’espaces de ventes et d’ateliers de dégustations.  Le projet n’est pas encore concrétisé, mais comme toujours chez Deutz, on prend son aussi le temps, les choses avancent lentement mais sûrement. Toutefois en mise en bouche, on peut déjà compter sur ce partenariat avec la luxueuse et belle maison Lalique et ainsi découvrir une salle à manger Art nouveau, mettant en valeur les meubles et les éclairages, un hommage pour le travail du maître-verrier originaire d’Aÿ. C’est le cas de le dire, je suis soufflée !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.