Entrez dans le cabinet “noir” du Comité Champagne ! (avec une jolie galerie-photos)

Roxane de Varine (Comité Champagne) dans le fameux cabinet “noir” du champagne.

Non ce n’est pas une sorte de fantasme ! Le fameux cabinet “noir” ou musée “des horreurs” du Comité Champagne existe bel et bien. Aménagé au sous-sol du siège du Comité Champagne à Épernay, le lieu dégage une aura quasi mythique voire mystique pour tout bon Champenois. C’est dans cette salle que sont répertoriés et rangés tous les objets qui enfreignent la législation sur le Champagne. Produits cosmétiques, boissons, ameublement et décoration, agro-alimentaire, high-tech, etc. Pas un produit n’échappe à cette « Champagnemania » !

On pourrait classer ces objets ( (galerie photos ci-dessous) en plusieurs familles. Déjà, les liquides, des bouteilles qui correspondent à des fraudes ou des usurpations, ensuite, les cosmétiques, du rouge à lèvres à l’après-shampoing au “champagne”, voire simplement portant le nom de la couleur” Champagne” pour un fard à paupières ou une coloration de cheveux (cheveux blonds, cuivrés, dorés, rosés !). Puis, les alimentaires, les bonbons, les chocolats, les condiments et, très à la mode actuellement, les chips ! On terminera l’inventaire avec les “divers”, on y trouve ainsi toutes sortes de gadgets.

Un travail de fourmi

On le sait, et je l’ai assez répété : le champagne, c’est en Champagne et c’est du Champagne ! Simpliste, mais vrai. Dans les faits, le Comité Champagne est chargé de combattre les contrefaçons et de s’opposer aux utilisations abusives de l’appellation d’origine contrôlée Champagne (usurpations). Dans certains pays, le Comité Champagne intervient également pour reconquérir la distinctivité de l’appellation (usurpations légalisées) Par ailleurs, dans les pays où la protection de l’appellation n’est pas assurée, le Comité travaille aux côtés des administrations françaises et européennes à l’amélioration de la protection de l’appellation Champagne. Dans l’absolu, c’est un travail de fourmi, voire un travail de détective : force est de constater que tout le monde copie. Et quand j’évoque le mot “monde”, c’est bien de la planète entière dont je parle. Une évidence lorsque l’on sait que le mot “Champagne” est l’un des symboles les plus marquants de célébration, de luxe et de qualité. De quoi attirer et donc,… De quoi contourner la loi.

Patience et temps

Roxane de Varine, fait partie d’une équipe de quatre juristes qui se répartissent cette planète du “faux”. Une équipe qui surveille, veille et porte les affaires les plus compliquées devant la justice. Cette veille s’appuie sur des outils technologiques mais aussi un réseau mondial de Bureaux du Champagne dans une douzaine de pays, des avocats partenaires dans 80 pays, des importateurs,” Si en majorité,  tous les conflits se soldent par un arrangement à l’amiable, certaines arrivent devant les tribunaux.“. L’interprofession gère plus de 1200 dossiers juridiques relatifs à la protection de l’appellation en permanence ; plus de 600 sont résolus chaque année, dans 95 % des cas à l’amiable. On se souvient évidemment de l’affaire “champagne” d’Yves Saint-Laurent, mais il y en a d’autres, du foie gras, aux bonbons gélifiés (lire ici) en passant par le “champagne aux paillettes d’or” (lire ici).

Toutefois malgré le travail mené (on peut aussi appeler cela une croisade), pour que chaque pays reconnaissent l’appellation Champagne (plus de 120), il reste toujours et encore des personnes (ou états) retorses. ” Alors on attend, car c’est cela notre force. Nous, on a le temps devant nous ” confie Roxane de Varine. Qui explique : “ Parfois, ces objets proviennent de producteurs que nous ne pouvons pas attaquer parce que leur pays ne reconnaissent pas l’appellation. Donc on patiente. Jusqu’au moment où cette production arrive en Europe où sur un marché qui reconnaît l’appellation. Et là, on peut agir ! “.

Pour ceux qui aiment l’Histoire et le champagne : voici le lien de la première victoire de la Champagne,  la Belle Victoire d’Anger (source UMC)

La petite galerie des Horreurs

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.