Pour qui connaît un tant soit peu Francis Tribaut, chacun sait que c’est un audacieux, une témérité qui lui a fait connaître, à l’instar des chats, plusieurs vies et les challenges qui en découlent. Ancien chef de production de Lanson-Pommery “époque LVMH”, Francis Tribaut a racheté le Champagne Lallier en 2004 pour transformer la marque en sommeil en pépite champenoise.  Passant de 10 000 à 600 000 bouteilles, dont 400 000 sous le Champagne Lallier en 2012, pour atteindre 1 million de cols ces dernières années (construisant parallèlement un site de production performant à Oger et rénovant un joli “réceptionnel” à Aÿ).

“Leur objectif n’est pas de faire du volume…”

Concomitamment avec cette évolution technique et/ou architecturale, l’homme s’occupe de ses vins, des champagnes de caractère qu’il veut précis et raffinés pour produire de très jolies cuvées à belle valeur ajoutée. Et c’est bien cela qui a conquis le groupe Campari*. ” Le groupe souhaitait une maison de champagne qui lui aurait permis d’entrer dans de nouveaux marchés. Leur objectif n’est pas de faire du volume, mais de la premiumisation” explique Françis Tribaut. Force est de constater au vu des millions d’effervescents vendus que le roi du “spritz”, l’un des leaders du prosecco,  Campari n’a pas réellement besoin de volume, mais d’un champagne haut de gamme dans son portefeuille de marques. ” Je n’étais pas à vendre. Toutefois, j’avais envie d’autres défis à relever. J’ai rencontré Lucas Caravoglia, le président de Campari, puis Bob Kunze-Concewitz, directeur général du groupe, et je me suis dit, pourquoi pas ne pas ouvrir le capital ?“.

“Nous visons haut et avons de vraies ambitions”

Nous ne parlerons pas d’argent bien sûr ! Mais Campari a acquis une majorité de parts dans le maison Lallier d’Aÿ. ” En fait, cela ne change pas grand-chose pour moi personnellement, j’ai toujours été un directeur au sein de ma maison. Et je vais continuer. En revanche, en ce qui concerne les domaines de la finance, du commerce et du marketing, nous sommes rattachés au groupe“.  Ce qui est loin de déplaire à Francis Tribaut qui va s’occuper au plus près du travail de la vigne que cela soit avec ses partenaires ou en propre (16 ha ) et de l’élaboration de ses vins. ” Avec le groupe Campari, nous visons haut et avons de vraies ambitions. Que cela soit technique ou oenologique, notre objectif est d’accentuer encore la premiumsation !”. On attend impatiemment de connaître la suite…

*Fondé en 1860, Campari s’est implanté en France à Cognac avec les rachats de Grand Marnier en 2014, puis de Bisquit en 2018.

Devenez Membre, soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.