De toute façon, on le sait le mois de janvier n’est guère un mois favorable aux expéditions !  Et avec la crise sanitaire liée au Covid 19, ce premier mois de 2021 n’arrange rien. Ainsi les statistiques des expéditions de vins de Champagne le confirme avec un volume de 14,6 millions de bouteilles, en baisse de 18 % par rapport à celui de janvier 2020. France ou export, tous les marchés sont en retrait. De toute façon, on le sait le mois de janvier n’est guère un mois favorable aux expéditions même si certains s’en sortent un peu mieux que les autres sur certains marchés.

Ainsi, la France et l’export se replient, respectivement de 18,1% à 5,8 millions de bouteilles et 17,9% à 8,8 millions de bouteilles. Selon le Comité Champagne, ces résultats à l’export doivent intégrer les chiffres concernant l’envois de précaution réalisés en janvier 2020, notamment à destination des Etats-Unis (dans le cadre de la menace des « taxes Trump »). S’ils ne sont pas quantifiables, ils ont influé sur les statistiques de janvier 2020.

Avec 11,4 millions de bouteilles, les expéditions des maisons diminuent de 16,9% aussi bien en France (-15,3%) qu’à l’international (-17,7%).

Les expéditions des coopératives, avec 1 million de bouteilles, affichent un recul conséquent de 40,5%. Elles se retranchent de 34,6% en France et chutent de 47,6% à l’export.

Les expéditions des vignerons se contractent de 7,3% à 2,1 millions de bouteilles. La France, qui représente la majorité de leurs volumes, fléchit de 16,2% tandis que l’export profite d’une hausse de 29,8% même si les volumes sont modérés.

Sur douze mois, les expéditions sont en décroissance de 18,8% et atteignent 241,6 millions de bouteilles. (Source Comité Champagne)


 Soutenez La Champagne de Sophie Claeys

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.